Actualités

La prééclampsie sévère est l’une des complications redoutées de l’hypertension artérielle au cours de la grossesse. En République centrafricaine, il n'y a pas de données publiées sur les aspects cliniques de la prééclampsie sévère. Le service d’épidémiologie de l’Institut Pasteur de Bangui a contribué à une étude sur la prévalence et le diagnostic de cette complication redoutable, réalisée dans le service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital communautaire de Bangui. Ses conclusions recommandent de mieux former le personnel médical au dépistage précoce des symptômes de la prééclampsie et proposent des protocoles thérapeutiques simples pour sa prise en charge et réduire ainsi le taux de décès maternels.

3 avril 2019

Faire connaître la prééclampsie en Centrafrique, pour donner la vie en restant en vie
La prééclampsie sévère est l’une des complications redoutées de l’hypertension artérielle au cours de la grossesse. En République centrafricaine, il n’y a pas de données publiées sur les aspects cliniques de la prééclampsie sévère. Le service d’épidémiologie de l’Institut Pasteur de Bangui a contribué à une étude sur la prévalence et le diagnostic de cette complication redoutable, réalisée dans le service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital communautaire de Bangui. Ses conclusions recommandent de mieux former le personnel médical au dépistage précoce des symptômes de la prééclampsie et proposent des protocoles thérapeutiques simples pour sa prise en charge et réduire ainsi le taux de décès maternels.
En savoir plus…
La République centrafricaine est l’un des pays au monde, les plus lourdement touchés par la tuberculose avec une incidence de 423 cas pour 100 000 habitants. Le pays est également confronté à l’émergence de la tuberculose multirésistante. En 2015, l’Institut Pasteur de Bangui a introduit la surveillance de la résistance à la rifampicine par la technique GeneXpert MTB / RIF et publie un premier bilan après 3 ans d’activité.

2 avril 2019

L’émergence de la tuberculose multirésistante désormais sous haute surveillance en Centrafrique
La République centrafricaine est l’un des pays au monde, les plus lourdement touchés par la tuberculose avec une incidence de 423 cas pour 100 000 habitants. Le pays est également confronté à l’émergence de la tuberculose multirésistante. En 2015, l’Institut Pasteur de Bangui a introduit la surveillance de la résistance à la rifampicine par la technique GeneXpert MTB / RIF et publie un premier bilan après 3 ans d’activité.
En savoir plus…
De 2007 à 2015, la République Centrafricaine a connu régulièrement des épidémies de rougeole. Des chiffres publiés par l’Institut Pasteur de Bangui synthétisent toutes les données nationales concernant la maladie et les taux de couverture vaccinale.

25 mars 2019

2007 à 2015 : les années rougeole en République Centrafricaine. Retour sur 8 années d’épidémies consécutives
De 2007 à 2015, la République Centrafricaine a connu régulièrement des épidémies de rougeole. Des chiffres publiés par l’Institut Pasteur de Bangui synthétisent toutes les données nationales concernant la maladie et les taux de couverture vaccinale.
Lire plus…
Journée Internationale de la Femme du 8 mars 2019

08 mars 2019

Journée Internationale de la Femme
A l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, l’Association des Femmes de l’Institut Pasteur de Bangui (AFIPB) était auprès des enfants malnutris du Complexe Pédiatrique de Bangui.
En savoir plus…

L’Institut Pasteur de Bangui

en trois thématiques.

L’Institut Pasteur de Bangui recrute…

Institut Pasteur de Bangui

BP 923 – BANGUI
REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE
Tél. : + 236 21 61 08 66
Fax : + 236 21 61 01 09
Email : ipb@pasteur-bangui.org

logoIP

Postuler à l’IPB

Si vous souhaitez postuler à l’Institut Pasteur de Bangui pour un poste scientifique, administratif ou pour un stage post-doctoral merci de compléter le formulaire ci-dessous

Déposez votre candidature en ligne

Nos partenaires