Du 7 Août au 2 Septembre, se tient au Laboratoire National de Référence (LNR) pour la Tuberculose à l’Institut Pasteur de Bangui l’évaluation externe de qualité des Centres de Diagnostic et de Traitement (CDT) de la tuberculose par la technique de relecture des lames. Cette activité qui concerne les 72 techniciens œuvrant pour le diagnostic de la tuberculose sur tout le territoire centrafricain entre dans la stratégie de lutte contre la tuberculose en RCA mise en place par le ministère de la santé à travers le Programme National de Lutte contre la Tuberculose (PNLT). Elle est supportée financièrement par le Fonds Mondial pour la lutte contre le VIH/SIDA, le Paludisme et la Tuberculose via le bénéficiaire principal qui est la Fédération international de la croix rouge et du croissant rouge (FICR). L’objectif de cette évaluation est de maintenir un niveau élevé de compétence dans l’exécution des examens microscopiques des frottis des crachats et de leur interprétation. La méthodologie utilisée pendant cette session est celle du panel test c’est à dire  l’utilisation des lames de crachats déjà colorées dont les résultats sont connus d’avance et comportant des lames négatives. . Chaque technicien doit lire un total de 60 lames à raison de 20 lames par jour durant 3 jours. Ainsi 7 sessions de 3 jours sont organisées pour 10 techniciens par session . Les techniciens qui présenteront des insuffisances dans la lecture des lames seront pris en charge par des experts du LNR en vue d’améliorer leur performance et d’accroitre les capacités d’identification de la bactérie dans les laboratoires décentralisés. A l’aide de ce type d’atelier, l’IPB et ses partenaires contribuent à une meilleure prise en charge des patients malades de la Tuberculose.