L’Institut Pasteur de Bangui vient à nouveau de confirmer un cas de monkeypox sur des prélèvements de croûte et sérum d’un patient envoyé par l’ONG AÏM basée à l’hôpital de Rafaï.
Après l’émergence de cas de monkeypox confirmés il y a moins d’un mois chez 6 patients dans la Sous-préfecture d’Ippy, un autre cas vient d’être confirmé dans la Sous-préfecture de Rafaï dans le Mbomou et frontière avec la RDC.
Le cas confirmé, un commerçant ambulant âgé de 31 ans et habitant le village Dembia, dans la sous-préfecture de Rafaï, a déclaré être tombé malade deux semaines après avoir acheté, transporté puis consommé un rongeur du genre Thryonomys swinderianus, localement appelé Sibissi présentant des lésions sur la peau.
D’après le Dr Emmanuel Nakouné, Directeur scientifique de l’IPB : compte tenu des multiples facteurs pouvant influer sur la transmission de monkeypox, il est indispensable d’enrichir les connaissances actuelles sur la maladie et de renforcer les efforts de préparation.