En Centrafrique, le projet ASIDE (Alerting and Surveillance for Infectious Disease Epidemics) renforce les capacités internationales et nationales en termes de préparation aux flambées épidémiques de grippe et d’autres agents pathogènes émergents et ré-émergents.

Le projet ASIDE met également à profit dans le Réseau International des Instituts Pasteur, une application utilisable sur smartphone, permettant aux médecins et chercheurs de déclarer en temps réel un patient suspect ou l’isolement d’un germe non encore identifié, ainsi que de rentrer ses données cliniques directement dans la base de données de l’Institut du pays. L’Institut Pasteur de Bangui (IPB) participe à ce projet ASIDE et essaie d’adopter ce système depuis le mois d’avril 2017.

C’est dans ce contexte que le lundi 18 Août 2017, une mission de terrain dédiée à la supervision du site de l’Hôpital secondaire de Boali, l’un des quatre sites de santé sentinelles en Centrafrique en charge du diagnostic des syndromes fébriles, de la collecte de données épidémiologiques et d’échantillons biologiques, a eu lieu. L’équipe ayant réalisé la mission était composée de Brice YAMBIYO, biostatisticien du Service d’épidémiologie dirigé par le Dr Alexandre MANIRAKIZA et du Superviseur ASIDE de l’Institut Pasteur de Bangui, le Dr Ulrich VICKOS du service des Arbovirus dirigé par le Dr Emmanuel NAKOUNE.

Le projet ASIDE est un appui réel de santé publique au Ministère de la santé. Ce programme est d’autant plus important dans la perspective de l’initiative « One Health » de l’Organisation Mondiale de la Santé qui vise à unifier la prise en charge de la santé publique, animale et environnementale : par exemple pour la surveillance des marchés de volaille dans le cadre de la circulation du virus responsable de la grippe aviaire.