Monthly Archives: septembre 2016

//septembre

27 septembre 2016 – La nouvelle étude MITICA sur la malnutrition du couple mère-enfant en cours de démarrage à Bangui.

A l’occasion d’une semaine de travail entre le 27 septembre et le 4 octobre, l’Institut Pasteur de Bangui accueille Violeta MOYA-ALVAREZ de l’Institut Pasteur de Paris. Violeta, qui est médecin et chercheur avec une grande expérience du terrain (Niger, Madagascar, etc), fait partie de l’équipe de Philippe Sansonetti de l’Unité 1202 intitulé « Pathogénie microbienne moléculaire ». Cette équipe est déjà impliquée dans d’autres études ambitieuses sur la malnutrition infantile, et notamment AFRIBIOTA.

Violeta est en charge du nouveau projet MITICA, en collaboration avec l’Institut Pasteur de Bangui, qui vise à évaluer l’impact de la transmission de la flore intestinale de la mère à l’enfant dans un contexte de lutte contre la malnutrition infantile.

Le recrutement qui démarrera en janvier 2017, se déroulera dans une maternité de Bangui avec le soutien du Complexe Pédiatrique de Bangui. Les analyses biologiques seront réalisées par l’Institut Pasteur de Bangui et de Paris. Le projet est financé par l’Institut Pasteur.

2

2016-09-29T15:47:35+01:00septembre 29th, 2016|Actualités|

15 septembre 2016 – L’ambassadeur de France en RCA visite l’Institut Pasteur de Bangui

Successivement à la visite du président français François HOLLANDE en mai dernier, le nouvel Ambassadeur de France en Centrafrique en poste depuis mi-août, M. Christian BADER, a visité le 15 septembre 2016 l’Institut Pasteur de Bangui en compagnie de l’Attaché de Défense auprès de l’Ambassade de France à Bangui, le Colonel Yves DEPIT. Accueilli par l’équipe de  direction de L’Institut, l’Ambassadeur, après une brève présentation des activités, a pris le temps de visiter les principaux services (laboratoire et recherche). Il s’est entretenu avec le directeur de l’Institut Jean-Pierre LOMBART et le directeur scientifique Emmanuel NAKOUNE, qu’il a félicités pour leur implication au cœur d’une mission très importante qui est celle de l’Institut Pasteur de Bangui traditionnel partenaire de la Centrafrique en santé publique.
Engagé pendant plus de 55 ans auprès des centrafricains face aux proportions importantes des besoins d’appui en santé publique, les activités de recherches de l’Institut Pasteur demeurent cependant pertinentes à la grande satisfaction du diplomate.
Aujourd’hui, l’Institut Pasteur de Bangui compte un effectif de 113 personnes qui œuvrent à sa mission. C’est un établissement reconnu d’utilité publique et à ce titre, il participe au développement de la Centrafrique.

[images picture_size= »fixed » lightbox= »yes » class= » » id= » »][image link= » » linktarget= »_self » image= »https://pasteur-bangui.org/wp-content/uploads/2016/09/IMG_0010.jpg » alt= » »][image link= » » linktarget= »_self » image= »https://pasteur-bangui.org/wp-content/uploads/2016/09/IMG_0014.jpg » alt= » »][image link= » » linktarget= »_self » image= »https://pasteur-bangui.org/wp-content/uploads/2016/09/IMG_0015.jpg » alt= » »][image link= » » linktarget= »_self » image= »https://pasteur-bangui.org/wp-content/uploads/2016/09/IMG_0017.jpg » alt= » »][/images]

2016-09-17T15:43:36+01:00septembre 16th, 2016|Actualités|

13 septembre 2016 – Atelier de restitution de données compilées de la surveillance des infections respiratoires pour le troisième trimestre 2016

Le mardi 13 septembre 2016, l’Institut Pasteur de Bangui a accueilli 15 personnes en charge de surveillance de la grippe et autres infections respiratoires dans 5 sites sentinelles en République Centrafricaine.

img_0038
img_0042

L’objectif de cet atelier était de (1) restituer les données compilées de chaque site sentinelle sur l’épidémiologie de la grippe en vue d’estimer la charge de la morbidité dans le pays et des informations déterminantes pour l’établissement de seuils, qui sont essentiels à l’identification de flambées et de pandémies ; (2) doter les agents de santé des connaissances et compétences suffisantes en matière de surveillance, de gestion des données et de laboratoire pour pouvoir intégrer la surveillance de la grippe (syndrome grippal et infections respiratoires aigues) dans un système de surveillance déjà en place (la SIMR par exemple).

img_0051 img_0052
2016-09-14T12:10:04+01:00septembre 14th, 2016|Actualités|

12 septembre 2016 – L’Institut Pasteur de Bangui confirme de nouveaux cas de Monkeypox en République Centrafricaine (Mingala/ Alindao).

Après l’épidémie de monkeypox rapportée entre décembre 2015 et janvier 2016 dans la préfecture du Mbomou où 12 personnes ont été infectées parmi lesquelles on note 4 personnels de santé et trois cas de décès enregistrés, la sous -préfecture de Mingala dans la Basse-Kotto, située environ à 500 km de Bangui au sud-est de la RCA vient d’être affectée par la même maladie.
Trois nouveaux cas d’orthopoxvirose simienne ou variole de singe viennent d’être confirmés par la technique de PCR à l’Institut Pasteur de Bangui.
Il s’agit de trois femmes âgées de 24, 26 et 36 ans, toutes, membres d’une même famille qui ont présentées des éruptions vésiculo-pustuleuses généralisées après avoir été en contact avec le corps de leur frère décédé sur le même tableau clinique.
D’autres cas de décès sur un tableau similaires auraient été enregistrés dans trois villages environnants. Une mission composée de l’équipe du Ministère de la santé et de l’Institut Pasteur de Bangui se rendra dans la sous préfecture de Mingala dans les jours qui viennent pour une investigation.

2016-09-16T12:08:26+01:00septembre 14th, 2016|Actualités|

2 septembre 2016 – L’Institut Pasteur de Bangui participe au 7ème Cours Avancé sur le Diagnostic de la Fondation Mérieux.

Chaque année, la Fondation Mérieux et la London School of Hygiene and Tropical Medicine, très impliquées dans la lutte contre les maladies infectieuses dans les pays du Sud, organisent un atelier d’une semaine pour les professionnels du monde entier. Ce cours est orienté sur le développement de nouveaux outils de diagnostic et dans la création et la mise en œuvre des politiques de santé pour le contrôle des maladies infectieuses.

Deux membres du Laboratoire d’Analyses Médicales de l’Institut Pasteur de Bangui participeront cette année pour la première fois à cette rencontre qui aura lieu du 4 au 9 septembre 2016 à Annecy, France. Cette formation sera pour eux l’occasion d’être informé des dernières recommandations et stratégies de diagnostic dans les pays du Sud, d’appréhender les enjeux à venir dans la mise en œuvre des politiques sanitaires au niveau national et international, ainsi que de renforcer le réseau de partenaires potentiels.

Créée en 1967 par le Dr Charles Mérieux, la Fondation Mérieux a comme mission le « renforcement des capacités techniques locales des pays en développement pour réduire l’impact des maladies infectieuses sur les populations vulnérables ». L’atelier annuel sur le diagnostic est organisé avec le soutien de l’OMS, de la Société Africaine pour la Médecine de Laboratoire (ASLM), des Centre Américains pour la Prévention et le Contrôle des Maladies, l’Institut Pasteur et d’industriels du diagnostic médical.

Fondation Merieux

Fondation Mérieux

London school

London School of Hygiene
and Tropical Medicine

2016-09-02T09:06:03+01:00septembre 2nd, 2016|Actualités|