Monthly Archives: mars 2017

//mars

31 mars 2017 – Fin de la formation de cytométrie en flux

 

L’Institut Pasteur de Bangui a fait récemment l’acquisition d’un nouveau cytomètre en flux FACSCANTOTM II (Becton Dickinson – BD) dans le cadre du développement de ses activités et notamment pour améliorer encore la qualité des analyses de suivi des patients infectés par le VIH. Cette machine vient compléter et renforcer la plateforme qui comprenait déjà un autre appareil du même fabricant.

Dans ce contexte, et après l’installation effectuée par un technicien spécialisé la semaine dernière, l’équipe du Laboratoire d’Analyses Médicales a accueilli cette semaine, entre le 29 et le 31 mars 2017, le Dr Morgane GRIESBECK, spécialiste application en cytométrie en flux pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale chez BD. Le Dr GRIESBECK a réalisé durant 3 jours la formation des personnels à l’utilisation de l’appareil que ce soit pour la routine diagnostique (numération des lymphocytes T CD4+ pour le suivi des patients infectés par le VIH) mais également pour les activités de recherche. Ainsi, une partie des techniciens, ingénieurs, chercheurs et médecins biologistes de l’Institut Pasteur de Bangui ont suivi des cours théoriques et pratiques sur la technologie de cytométrie en flux et sur la nouvelle machine.

La qualité et les performances de ce type d’équipement permettent à la fois de renforcer le plateau technique, l’accès au suivi du VIH, et la qualité des analyses, mais également d’ouvrir de nouvelles perspectives de recherche pour l’exploration des pathogènes et la lutte contre les maladies infectieuses en RCA.

2019-05-28T15:15:48+01:00mars 31st, 2017|Actualités|

27 mars 2017 – L’Institut Pasteur de Bangui attire de plus en plus les experts internationaux.

Après la visite des experts de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) et les médecins du Service de l’Action Antimines des Nations Unies (UNMAS), 18 médecins de la République de Serbie arrivés à Bangui dans le cadre de la Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation de la République Centrafricaine (MINUSCA) se sont rendus à l’IPB pour une rencontre le 27 mars 2017 avec Dr Emmanuel NAKOUNE, le directeur Scientifique. La visite de l’IPB a permis de mieux appréhender toutes les analyses biologiques réalisées au sein du Laboratoire d’Analyses Médicales ainsi que les opportunités de collaboration avec les représentations des Nations Unies dans le pays. Le Directeur Scientifique a une fois de plus saisi cette occasion pour retracer l’historique de l’IPB, depuis sa création en 1961, ainsi que pour présenter les activités menées qui font de cet Institut un pôle d’excellence abritant tous les centres de référence nationaux et OMS de la RCA. La visite s’est terminée par la rencontre avec les personnels des différents services, laboratoires et plateaux techniques.

2017-03-27T17:58:35+01:00mars 27th, 2017|Actualités|

25 mars 2017 – Rayonnement national de l’Institut Pasteur de Bangui

Pour accroître la visibilité de l’Institut Pasteur de Bangui, l’équipe de Direction saisit chaque opportunité pour présenter les services qu’offre l’IPB et les opportunités de collaboration dans le secteur de la santé publique, de la recherche et la formation aux personnels médicaux des différentes organisations représentées à Bangui.

Le samedi 25 mars 2017, 4 spécialistes médicaux du Service de l’Action Antimines des Nations Unies (UNMAS) ont visité le site de l’IPB. Au cours de cette visite, le Directeur scientifique Dr Emmanuel NAKOUNE a présenté l’ensemble des travaux qui sont réalisés à Bangui ainsi que les collaborations en cours au niveau national et international pour mener les projets.. La rencontre s’est terminée par la visite des différents services et laboratoire, incluant le plateau technique disponible et significativement modernisé depuis le début de cette année.

2017-03-27T17:28:30+01:00mars 27th, 2017|Actualités|

24 mars 2017 – Journée Mondiale de Lutte contre la Tuberculose

Le Laboratoire National de Référence des mycobactéries de l’Institut Pasteur de Bangui est le seul centre de RCA assurant la surveillance de la résistance à la rifampicine par la technique GeneXpert (Cepheid) en collaboration avec le programme national. A l’occasion de la célébration de la 22ème journée mondiale de lutte contre la tuberculose, le responsable du LNR, Dr Alain FARRA, a souligné l’augmentation des cas observés de résistance à la rifampicine qui sont passés de 28% du total des patients pris en charge en 2016 à 44% pour le seul premier trimestre 2017. Les patients en rechute (définition OMS : patient déclaré guéri après un traitement complet correctement suivi, et qui est à nouveau bacillifère) et ceux en échec thérapeutique sont les plus exposés avec une proportion respective de 37,9% et 46,5% en 2016. Une intensification de la sensibilisation des patients à l’observance du traitement et une implication soutenue du personnel de santé dans le suivi des patients tuberculeux s’imposent afin d’éviter une flambée de ces cas de résistances particulièrement difficiles à traiter et exposant la population à une mortalité élevée.

2017-03-27T19:31:05+01:00mars 27th, 2017|Actualités|

24 mars 2017 – Atelier de formation des responsables des sites sentinelles de surveillance de la grippe

 

Compte tenu des mouvements fréquents des personnels de santé en RCA, l’Institut Pasteur de Bangui organise chaque année, au cours du premier trimestre, un atelier de recyclage des responsables des sites sentinelles de surveillance de la grippe afin de rappeler l’importance de la lutte contre la maladie (composition vaccinale, fardeau de la maladie en RCA, etc.), ainsi que la nécessité de respecter de manière précise la définition des cas et surtout la qualité des prélèvements.

Le vendredi 24 mars 2017, 11 personnes en charges des sites sentinelles, incluant un médecin et un technicien de laboratoire par site, et 7 membres du laboratoire en charge du diagnostic de la grippe et autres virus respiratoires ont participé à la formation organisée par le Directeur du Centre National pour la grippe, le Dr Emmanuel NAKOUNE, qui a saisi cette occasion pour faire la restitution des remarques sur les points relevés lors de la supervision de chaque site sentinelle.

Pour la première fois, un Certificat d’Excellence a été décerné au Dr Eloi Nicaise MBOUFOUNGOU et Mr Morgan SELEBONDO, responsables du site sentinelle de Boali situé à 98 km de Bangui, pour la qualité remarquable de leur implication dans la surveillance de la maladie, traduite par la tenue exemplaire des registres, la qualité des prélèvements envoyés à l’IPB et la promptitude dans les investigations.

2019-05-28T15:09:43+01:00mars 27th, 2017|Actualités|

20 mars 2017 – Supervision de sites sentinelles de surveillance de la grippe

Dans le cadre de la surveillance de la circulation des virus grippaux, l’Institut Pasteur de Bangui, Centre National de Référence OMS pour la grippe, a mis en place en 2008 cinq sites sentinelles dont deux à Bangui et trois en province.

Les deux sites de Bangui sont constitués du Complexe Pédiatrique, site dédié à la surveillance des infections respiratoires aiguës sévères au service des soins intensifs, et du Centre de santé Saint Joseph pour les infections grippales. Ils ont fait l’objet d’une supervision le lundi 20 mars 2017 par le Directeur du Centre National pour la grippe, le Dr Emmanuel NAKOUNE et l’Attaché de recherche clinique du projet le Dr Ulrich VICKOS afin de voir les forces et faiblesses actuelles et d’apporter des mesures correctives éventuelles.

Cette supervision a donné l’occasion à l’équipe de l’IPB de féliciter les responsables des deux sites sentinelles pour leur implication dans l’activité de surveillance des virus grippaux.

2017-03-27T19:31:30+01:00mars 27th, 2017|Actualités|

14 mars 2017 – Signature de convention cadre pour l’institution de partenariat entre l’institut Pasteur de Bangui et l’Université de Bangui.

 

Le mardi 14 mars 2017 s’est tenue dans la bibliothèque de l’institut Pasteur de Bangui, la signature d’une convention cadre instituant un partenariat entre l’Institut Pasteur de Bangui représenté par le Dr Jean-Pierre LOMBART, Directeur de l’Institut Pasteur de Bangui et l’Université de Bangui représenté par le Professeur Jean-Laurent SYSSA-MAGALE, Recteur de l’Université de Bangui.
La séance de signature a été présidée par Mr Bruno WILS, Inspecteur d’Académie, Attaché de Coopération éducative à l’Ambassade de France en République Centrafricaine.

2019-05-28T15:06:14+01:00mars 15th, 2017|Actualités|

11 mars 2017 – Mission de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) à l’Institut Pasteur de Bangui

Une mission de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) Composée de Dr Wade Abel, Vétérinaire Microbiologiste, expert de l’AIEA et Directeur du laboratoire National vétérinaire (LANAVET), annexe Yaoundé-Cameroun et de Laura GIL MARTINEZ (AIEA-OPIC) était à l’Institut Pasteur de Bangui du 4 au 11 mars 2017 pour établir une collaboration sous régionale sur les maladies zoonotiques.
La RCA a eu trois épidémies de monkeypox dans la population humaine en 2016 et le Cameroun a connu deux épidémies de grippe aviaire, une en 2006 et la dernière plus importante en 2016. La peste porcine et la peste des petits ruminants sont également récurrent dans les deux pays tandis que la rage demeure un réel problème de santé publique dans la sous-région. L’objectif de l’AIEA est d’appuyer les deux pays à renforcer la collaboration technique et de capitaliser les différentes expertises afin de contenir efficacement ces fléaux.
Lors de cette mission, le Dr Wade a présenté une conférence dans l’Amphithéâtre Calmette de l’IPB sur le thème « Gestion d’une épidémie dans le concept « une santé » : cas de la grippe aviaire au Cameroun en 2016. Cette conférence a duré deux heures par la richesse des discussions et a connu la participation de l’ensemble du Cabinet du Ministre de l’Elevage, de l’équipe du Centre Opérationnel d’Urgence en santé Publique (COUSP) du ministère de la Santé et des enseignants ainsi que étudiants de l’Université de Bangui.

2017-03-13T16:31:53+01:00mars 13th, 2017|Actualités|

8 mars 2017 – Célébration de la Journée Internationale des Femmes à l’Institut Pasteur de Bangui

 

L’Association des Femmes de l’Institut Pasteur de Bangui a organisé deux activités afin de marquer la Journée Internationale de lutte pour les droits des Femmes.

Un don symbolique de produits de première nécessité aux enfants du Centre de la Mère et de l’enfant et une conférence débat autour de deux exposés sur les thèmes suivants :

a) Pourquoi la Journée Internationale de lutte pour les droits des Femmes (Journée Internationale des Femmes) ;

b) Les grossesses précoces et les maladies sexuellement transmissibles et leurs conséquences chez les jeunes filles.

Des élèves du Lycée Marie-Jeanne Caron ont été invitées à participer au débat qui s’est déroulé dans l’amphithéâtre CALMETTE de l’IPB.

Nous soulignons la présence du Directeur de l’IPB le Dr Jean Pierre Lombart, du Dr Narcisse Komas et de Mr Pierre Marie Binguima, représentant les délégués du personnel.

La journée s’est terminée par un cocktail au restaurant du personnel de l’IPB.

2019-05-28T15:03:14+01:00mars 11th, 2017|Actualités|

06 mars 2017 – L’OMS fournit un nouveau thermocycleur pour la plate-forme de biologie moléculaire de l’Institut Pasteur de Bangui

 

Dans le cadre de renforcement des activités de surveillance de la poliomyélite en République Centrafricaine (RCA), l’Initiative Mondiale d’éradication de la poliomyélite a décidé de mettre en œuvre la Surveillance de poliovirus dans l’Environnement. Cette nouvelle activité nécessite un renforcement des capacités du Laboratoire Régional de Référence pour la Poliomyélite en Afrique.
C’est à ce titre que l’OMS apporte sa contribution pour soutenir l’IPB à équiper un nouvel espace dédié à cette activité. Le renforcement de la plate-forme de biologie moléculaire par un thermocycleur pour la RT-PCR en temps réel de type ABI 7500 (Applied Biosystems), reçu à l’IPB le 06/03/2017, est le premier pas. Cet appareil servira principalement à l’identification et à la différenciation intra-typique des souches de poliovirus isolées par la culture cellulaire dans des prélèvements des eaux usées et des Paralysies Flasques Aiguës en RCA. Les autres équipements suivront bientôt.
Un technicien de laboratoire est actuellement en formation dans l’unité de culture cellulaire et sera recruté par le Laboratoire des Virus Entériques et de la rougeole dès l’obtention de son Master 1 en biochimie à l’Université de Bangui.

 

2019-05-28T15:00:26+01:00mars 6th, 2017|Actualités|