Monthly Archives: May 2017

26 mai 2017 – Un article de l’AEIA souligne l’importance du travail de l’Institut Pasteur de Bangui dans la lutte contre les maladies infectieuses en Afrique.

L’Institut Pasteur de Bangui, localisé au cœur de l’Afrique Centrale caractérisée par un écosystème particulier, a toujours été en première ligne pour la surveillance des maladies infectieuses en Afrique Sub-Saharienne. Sa position stratégique lui fait jouer un rôle d’acteur majeur en ce qui concerne la coopération régionale indispensable à la prévention de l’émergence ou la réémergence de nouvelles maladies, ainsi qu’à la lutte contre les épidémies. Un article publié par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AEIA) le 15 mai 2017 souligne cette position en interviewant Dr Emmanuel NAKOUNE, Directeur Scientifique.

L’objet de l’article de l’AEIA est de mettre en avant l’approche « One Health » indispensable à la lutte contre les zoonoses, c’est à dire le travail commun des spécialistes de la santé animale et humaine. Cela est d’autant plus vrai en Afrique que près de 75% des maladies humaines sont issues des animaux du fait d’une rencontre fortuite, d’un accident ou de la promiscuité (grippe, variole du singe, rage, etc). Cette collaboration se traduit en Afrique Centrale par les nombreux échanges d’informations et les travaux communs entre les vétérinaires et les scientifiques/médecins centrafricains et camerounais. La mise en lumière de cette lutte moderne contre les zoonoses, et donc pour la prévention des futures épidémies, renforce l’intérêt et la cohérence d’une approche globale avec d’étroites collaborations au niveau régional. La parfaite coordination de cette approche et des équipes demeure une des principales raisons du succès ou de l’échec de la surveillance des maladies et de la prise en charge des épidémies présentant des risques sanitaires importants pour les populations des pays d’Afrique et du reste du monde.

Dr WADE, Directeur du LANAVET, annexe de Yaoundé, un vétérinaire camerounais travaillant avec le Dr NAKOUNE à l’Institut Pasteur de Bangui, explique : « souvenons-nous qu’une vie sauvée en République Centrafricaine signifie de nombreuses vies sauvées dans le monde ».

Article de l’AEIA : https://www.iaea.org/newscenter/news/vets-in-africa-help-prevent-spread-of-ebola-and-other-zoonotic-diseases

2017-05-29T11:01:09+00:00May 26th, 2017|Actualités|

18 mai 2017 – Mise en évidence de multiples mécanismes de résistance aux insecticides chez les moustiques vecteurs du paludisme à Bangui

En République Centrafricaine (RCA), le paludisme reste au premier plan des causes de morbidité et de mortalité. La lutte anti-vectorielle est l’une des approches pour réduire la transmission de cette infection. Malheureusement en RCA, aucune donnée sur l’état de la résistance des vecteurs du paludisme n’est disponible. Cet article intitulée “Evidence of multiple insecticide resistance mechanisms in Anopheles gambiae populations in Bangui, Central African Republic” publiée dans la revue internationale Parasites and Vectors est le fruit d’une collaboration entre des chercheurs de l’Université de Denver aux Etats-Unis, d’Abomey-Calavi au Bénin et du Groupe à 4 ans de l’Institut Pasteur de Bangui en RCA. Il présente les premières données sur l’évaluation du statut de la résistance aux insecticides des populations d’An. gambiae.

Afin d’estimer le niveau de sensibilité de ces vecteurs et mettre en évidence les mécanismes impliqués dans la résistance aux insecticides des populations d’An. gambiae ont été collectées en 2014 dans sept quartiers de la ville de Bangui. Au laboratoire, les auteurs ont procédé premièrement aux bio-essais c’est-à-dire à l’exposition de ces populations d’An. gambiae aux insecticides pour évaluer leur mortalité après 24 heures. Ensuite, des analyses moléculaires et biochimiques ont été réalisées afin d’essaye de comprendre les mécanismes à l’origine de cette résistance.

Les résultats des bio-essais indiquent que toutes les populations d’An. gambiae testées sont résistantes au DDT et aux pyréthrinoïdes puisque le taux de mortalité enregistré après 24 heures a été inférieure à celle de la souche de référence (souche sensible) utilisée lors des tests. En revanche, ces populations étaient toutes sensibles au malathion et au fénitrothion, exceptée une population collectée sur l’un des sept quartiers (Gbanikola). À cet effet, le malathion et le fénitrothion pourront être proposés pour la lutte contre An. gambiae. Enfin, les principales causes de résistance identifiées chez ces populations d’An. gambiae sont la présence de la mutation kdr-w (L1014F) dans tous les sites et la quantité élevée d’enzymes de détoxification chez les moustiques analysés, tel que le Cyt P450, le GST et les estérases connues pour empêcher l’action de l’insecticide et donc réduire son efficacité chez le moustique.

La coexistence de ces mécanismes de résistance constitue un sérieux obstacle au succès futur de la lutte anti-vectorielle, en particulier celle aux pyréthrinoïdes puisque ces derniers constituent la seule famille d’insecticides recommandée pour l’imprégnation des moustiquaires. Ainsi, de nouvelles études devront être menées rapidement pour identifier de nouvelles stratégies de lutte contre le paludisme en RCA.

2017-05-23T10:38:13+00:00May 23rd, 2017|Actualités|

06 mai 2017 – Journée Mondiale du Travail

Le vendredi 06 mai 2017, le Directeur de l’IPB, Jean-Pierre LOMBART, a récompensé trois personnels pour leur implication, leur dévouement et la qualité de leur travail au sein de l’IPB, comme le veut la tradition lors de la journée mondiale du travail.

Cette année, Adélaïde MAZITCHI (Magasinière attachée à l’administration et chargée de la gestion des stocks), Pascal DANGARE (Peintre attaché au services généraux) et le Docteur Carine NGOAGOUNI (Responsable du Service d’Entomologie médicale) ont reçu le Diplôme de Meilleur employé de l’année 2016.

Le Dr Carine NGOAGOUNI avait également participé à Paris à la cérémonie en l’honneur des nouveaux Docteurs du RIIP pour l’année académique 2015-2016 organisée par le Réseau International des Instituts Pasteur.

2017-05-08T17:07:42+00:00May 8th, 2017|Actualités|