Monthly Archives: juillet 2017

//juillet

31 juillet 2017 – Fin de la seconde mission 2017 de supervision des centres de diagnostic et de traitement de la Tuberculose en République Centrafricaine

Le Laboratoire National de Référence (LNR), dont un des objectifs est  la coordination des Centres de Diagnostic et de Traitement (CDT) de la tuberculose au sein du pays, réalise habituellement 2 missions de supervision chaque année.  Après celle organisée en janvier 2017, la deuxième supervision de l’année en cours  s’est déroulée du 1er au 28 Juillet 2017.

Sous la coordination du Responsable du LNR, le Docteur Alain FARRA, 3 techniciens du LNR ont été déployés dans les CDT, avec le responsable de suivi et évaluation de la direction de lutte contre les endémies spécifiques du ministère de la santé, Dieubéni RAWAGO.

Comme c’était le cas en début d’année, cette supervision s’est limitée aux CDT des régions sanitaires 1, 2 et 7, soit 35/72 CDT (48,6%), du fait de la situation sécuritaire encore précaire dans le reste du pays.

Cette supervision permet chaque année de faire un état des lieux du fonctionnement des CDT au regard du contexte conflictuel de la République Centrafricaine (RCA). Les supervisions par les membres de l’équipe du Dr Farra au LNR permettent également  d’évaluer la charge du travail des techniciens, de contrôler les rapports de diagnostic envoyés, d’évaluer le niveau d’hygiène et de sécurité dans les laboratoires et enfin d’identifier les éventuels problèmes de mise en œuvre du programme de lutte contre la tuberculose en RCA. Ce programme est soutenu notamment par le Fonds Mondial, à travers son récipiendaire principal en RCA, la Fédération Internationale de la Croix Rouge (FICR).

Les supervisions régulières du LNR ont pour but de maintenir fonctionnels les CDT du pays,  de former continuellement les techniciens en poste pour le dépistage de la tuberculose, ainsi que de s’assurer que les mesures d’hygiène et de sécurité dans les laboratoires sont satisfaisantes.

Globalement, les résultats sont satisfaisants par rapport à la supervision réalisée en janvier 2017. Les recommandations émis à cette occasion  ont été mises en œuvre dans plus de 80% des CDT. Une amélioration rapide de la situation sécuritaire dans les autres régions non couverte pour le moment pourra favoriser le lancement d’une nouvelle mission du LNR.

2019-05-28T15:25:42+01:00juillet 31st, 2017|Actualités|

07 juillet 2017 – Clôture officielle du Comité d’Evaluation des Scientifiques du Réseau International (CESRI) 2017 qui se déroulait à l’Institut Pasteur de Bangui (IPB).

Chaque année, les travaux scientifiques d’une partie des chercheurs du Réseau International des Instituts Pasteur (RIIP) sont évalués par le CESRI, un comité composé d’experts du RIIP et de personnalités extérieures de réputation internationale dans des domaines clés (entomologie, virologie, etc). Le Comité est organisé chaque année dans un pays différent, au sein du RIIP. En 2017 c’est l’IPB qui a été sélectionné pour recevoir les membres du CESRI et organiser cet évènement exceptionnel. C’est un message d’encouragements de plus pour l’IPB et une reconnaissance supplémentaire pour l’ensemble des personnels qui travaillent quotidiennement à développer des activités de recherche et de soutien à la population en République Centrafricaine.

Le CESRI 2017 était composé de 11 membres que l’IPB remercie chaleureusement pour avoir accepté l’invitation :

– Dr Monique LAFON, IP Paris, Présidente du Comité

– Dr Anna-Bella FAILLOUX, IP Paris

– Dr Hubert LAUDE, membre extérieur (Institut National de la Recherche Agronomique – INRA)

– Dr Philippe DELORON, membre extérieur (Institut de Recherche pour le Développement – IRD)

– Dr Elisoa RATSIMA, IP Madagascar, membre élu par les pairs

– Dr Richter RAZAFINDRATSIMANDRESY, IP Madagascar, membre élu par les pairs

– Dr Marie-Claude ENDEGUE-ZANGA, IP Cameroun, membre élu par les pairs

– Dr Maurice DEMANOU, IP Cameroun, membre élu par les pairs

– Dr Ibrahima DIA, IP Sénégal, membre élu par les pairs

– Dr Claudine BEKONDI, IP Bangui, membre élu par les pairs

– Dr Clotaire RAFAÏ, IP Bangui, membre élu par les pairs

Deux observateurs assistaient aussi aux séances de travail :

– Dr Marc JOUAN, directeur du RIIP

– Dr Jean-Pierre LOMBART, directeur de l’IP Bangui

Un remerciement tout particulier est également adressé au Dr Evelyne MALANCHERE, Direction Internationale du RIIP, qui a contribué à planifier et à aider la Direction de l’IPB à organiser le CESRI à Bangui cette année.

Durant ce Comité, les membres évaluateurs ont eu l’occasion de rencontrer et d’échanger avec les chercheurs de l’IPB, ainsi qu’avec les chercheurs des autres IP (Cameroun, etc) par vidéoconférence. Au total, c’est une centaine de dossiers des cadres scientifiques du réseau des IP qui ont été évalués. Il s’agissait pour les chercheurs de présenter leurs travaux, leurs réussites, ainsi que le fonctionnement de leurs laboratoires dans le but de prétendre à une évolution de carrière. Une visite du site de l’IPB a aussi été l’occasion pour les visiteurs de se rendre compte de la qualité des équipements et des activités réalisées au sein des laboratoires de l’IPB.

En parallèle des discussions à huis clos prévues pour l’évaluation des scientifiques, le Dr Marc JOUAN qui avait déjà rendu visite au personnel de l’IPB en 2016 en accompagnant la mission du Pr Christian BRECHOT, Directeur Général de l’Institut Pasteur, a profité de sa présence prolongée sur place pour rencontrer des autorités et personnalités locales : Madame Le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Population, Dr Fernande NDJENGBOT, le Représentant de l’OMS en Centrafrique, Dr Michel YAO, l’ambassadeur de France, M. Christian BADER, l’ambassadeur des Etats-Unis, M. Jeffrey HAWKINS, ainsi que le chef de délégation de la Croix Rouge Française, Madame Nathalie VEZIER.

Cette visite a été une opportunité pour le Dr Marc JOUAN d’échanger avec ses interlocuteurs sur les perspectives d’avenir dans le domaine de la santé en Centrafrique, de renforcer les liens existants avec les partenaires sur place pour le développement de projets communs, ainsi que d’insister sur le rôle joué au niveau national par l’IPB, en collaboration étroite avec les acteurs de santé locaux. En effet, l’IPB a été unanimement décrit comme une institution respectée, et indispensable pour la recherche et d’une manière générale au sein du système de santé centrafricain.

2017-07-13T03:35:22+01:00juillet 12th, 2017|Actualités|

01 juillet 2017 – l’Institut Pasteur de Bangui et l’Université de Bangui associent leurs forces pour organiser fin 2017 les premières Journées Scientifiques de l’histoire de la République Centrafricaine.

Les deux institutions majeures sur le sol centrafricain dans la lutte contre les maladies et pour la recherche en biologie humaine, animale et végétale lancent un appel à participation à la communauté scientifique et médicale internationale. Les Journées Scientifiques de Bangui 2017 est un événement exceptionnel qui se déroulera pour la première fois dans le pays du 20 au 23 novembre 2017 dans un cadre sécurisé, convivial et agréable, laissant place aux interactions entre experts internationaux, étudiants, acteurs de santé, bailleurs, entreprises et grand public.

Autour de la thématique « Interactions hôte-pathogènes en Afrique tropicale », l’objectif de cette conférence est de stimuler les discussions et de générer de nouvelles perspectives aussi bien pratiques que théoriques dans les défis contre les maladies infectieuses. En encourageant la collaboration interdisciplinaire et la réflexion innovante, cette conférence tend à faire le pont entre les maladies infectieuses humaines, animales et végétales au travers de conférences, tables rondes, et discussions informelles.

En plus des conférenciers de réputation internationale ayant déjà accepté l’invitation pour échanger sur des sujets d’actualité (Ebola, VIH, résistance bactérienne, etc), le comité d’organisation des Journées Scientifiques de Bangui 2017 lance un appel à soumettre des résumés pour les scientifiques ayant la volonté de présenter leurs travaux récents et originaux. Une sélection des résumés sera faite avant le 31 juillet 2017, date limite d’envoi des résumés. Des présentations orales ou sous forme de posters seront alors réalisées au cours de la Conférence dans l’un des domaines suivants :

 

1 – VIH et co-infections : diagnostic, prévention, traitements et résistance

 

2 – Surveillance épidémiologique et physiopathologique des maladies vectorielles chez les humains, les animaux et les végétaux

 

3 – Emergence de la résistance aux anti-infectieux

 

4 – Maladies émergentes et ré-émergentes humaines, animales et végétales

 

5 – Prise en charge des maladies transmissibles de la mère à l’enfant

 

 

Plusieurs propositions de résumés peuvent être envoyées par chacun des participants. Des bourses seront également réservées aux participants proposant des travaux particulièrement pertinents.

Pour plus d’informations sur les premières Journées Scientifiques de Bangui, ainsi que pour soumettre un résumé : https://pasteur-bangui.org/journees-scientifiques/

Contact du Comité d’Organisation : jsbangui2017@gmail.com

2017-07-03T16:38:20+01:00juillet 3rd, 2017|Actualités|