Monthly Archives: janvier 2018

//janvier

17 janvier 2018 – Visite conjointe du ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, et du ministre de l’Enseignement Supérieur à l’Institut Pasteur de Bangui.

 

L’Institut Pasteur de Bangui (IPB) a reçu le Mercredi 17 janvier 2018 la visite du Dr vétérinaire Ginette AMARA ALI MAZIKI, ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique, et du Dr Jean-Jacques SANZE, ministre de l’Enseignement Supérieur.

L’objet de cette visite était de s’informer des différents travaux de recherche menés à l’Institut Pasteur de Bangui ainsi que l’encadrement qu’offre cette institution aux étudiants de l’Université de Bangui afin de voir dans quelle mesure le Gouvernement pourra apporter un appui à l’effort consenti par l’Institut Pasteur de Bangui.

Accueillis par le Directeur de l’IPB Dr Jean-Pierre LOMBART, le Directeur Scientifique Dr Emmanuel NAKOUNE, entouré de tous les chercheurs, a ensuite eu l’occasion de présenter les différents projets de recherche qui sont menés, ainsi que les retombés en termes de prévention ou de l’amélioration de la prise en charge des maladies infectieuses émergentes ou ré-émergents, et les valorisations scientifiques.

Cette visite s’est terminée par la découverte des différentes infrastructures et plateaux techniques modernes des laboratoires de recherche qui pour la plupart sont tenus par des étudiants en Master et Doctorants venant de l’Université de Bangui et de la sous région.

 

2019-05-28T16:27:28+01:00janvier 19th, 2018|Actualités|

12 janvier 2018 – Cérémonie de vœux 2018 et de départ à la retraite.

 

Le vendredi 12 janvier 2018, dans les jardins de l’Institut Pasteur de Bangui (IPB) se sont succédés deux événements marquants ce premier mois de l’année, la cérémonie à l’honneur des personnels admis à faire valoir leur droit à la retraite et la cérémonie des vœux 2018 de la Direction.

Tout le personnel était convié autour d’un buffet, le temps pour le Directeur Jean-Pierre LOMBART de faire un bilan de l’année écoulée et des dernières orientations de la direction, de livrer les grandes lignes des projets scientifiques et de soutien à la santé publique en RCA pour 2018 et enfin d’accueillir le nouveau Directeur du Laboratoire d’Analyses Médicales (LAM), le Dr Alain BERLIOZ-ARTHAUD.

Egalement à cette occasion, le Directeur Jean-Pierre LOMBART a mis en relief la qualité exemplaire du parcours de nos collègues admis  à la retraite après de longues années de services rendus à l’IPB, rappelant leur riche carrière et leur contribution au rayonnement de l’établissement. 5 membres du personnel de l’IPB étaient concernés. Il s’agit de Mme Josiane LEAL (31 ans de service), M. Pierre-Marie BINGUIMA (33 ans de service), M. Charles KAOUNZE (29 ans de service), M. Samuel ASSOKO (25 ans de service) et Simon BISSANOU (11 ans de service).

Cette cérémonie pleine d’émotions et de joie s’est déroulée dans la plus grande convivialité.

2019-05-28T16:23:25+01:00janvier 15th, 2018|Actualités|

4 janvier 2018 : Emergence des rotavirus de génotype G9 et G12 en République Centrafricaine.

Les résultats de génotypage réalisé à l’Institut Pasteur de Bangui sur des souches de rotavirus mises en évidence par la surveillance des gastro-entérites, révèlent l’émergence des génotypes G9 et G12. Ainsi, sur 222 enfants hospitalisés avec une gastro-entérite aigue au Complexe Pédiatrique de Bangui, le seul site sentinelle de la RCA, 100 (45%) ont été positif pour le rotavirus entre janvier 2014 et Février 2016. Au cours de cette période, les souches de rotavirus les plus courantes ont été G1P [8] (37%), G12P [6] (27%) et G9P [8] (18%).

La détection des souches G12 et G9 contribue à prouver que ces génotypes deviennent de plus en plus dominants sur le continent africain et dans le monde entier.

Actuellement, l’introduction du vaccin Rotarix en RCA a été rééchelonnée pour 2018. Il a été démontré que le vaccin Rotarix fournit un bon niveau de protection contre la gastro-entérite à rotavirus grave dans plusieurs pays africains. Ce vaccin est dérivé d’une souche de génotype G1P [8] qui induit une immunité contre les souches de rotavirus homotypiques et hétérotypiques. Nous attendons donc une baisse du nombre de cas de gastro-entérite dus à l’infection à rotavirus après l’introduction du vaccin Rotarix en RCA.

La publication scientifique accessible ici.

2018-01-08T14:29:18+01:00janvier 8th, 2018|Actualités, Non classé|