Le Laboratoire d’Analyses Médicales (LAM) de l’Institut Pasteur de Bangui réalise le diagnostic et le suivi des malades en République Centrafricaine (RCA). En lien avec les autres laboratoires de l’Institut, il apporte un important service de santé publique pour la population. Il contribue également au renforcement des capacités techniques du pays avec sa plateforme technologique de pointe, ses personnels qualifiés et son organisation performante permettant la prise en charge de plus de 200 patients par jour.

Le LAM demeure à ce jour le laboratoire le mieux équipé, le plus polyvalent et le plus efficace du pays. Il est d’ailleurs régulièrement sollicité par les partenaires de l’IPB (Ministère de la Santé, OMS, ONGs, etc) pour contribuer à l’identification de pathogènes au cours d’épidémies, à la surveillance des maladies infectieuses, ainsi qu’aux différentes campagnes de vaccination ou de dépistage/diagnostic organisées tout au long de l’année en RCA.

L’exemple le plus récent concerne le suivi des patients infectés par le VIH dans le cadre du soutien apporté par le Fonds Mondial. Les analyses et traitements sont gratuits pour ces malades en RCA. Le LAM réalisait déjà les analyses de suivi de base depuis plusieurs années (numération CD4, numération formule sanguine, quantification de la créatinine et des transaminases). Dernièrement la mesure de la charge virale, généralement indispensable pour suivre l’évolution des patients sous traitements, a été ajoutée à la liste des analyses offertes à la population. Le LAM, avec sa plateforme de biologie moléculaire moderne, fait partie des deux seuls laboratoires du pays équipés pour ce type d’analyse.

 

Lien du clip vidéo présentant les activités du LAM