L’étude AFRIBIOTA lancée en mars 2016 en Centrafrique et à Madagascar, vient de franchir une étape importante : la fin de la période d’inclusion.

Le Dr. Pascale Vonaesch, Co-PI du projet AFRIBIOTA, en mission à Bangui, annonce la fin du recrutement pour l’étude AFRIBIOTA en Centrafrique dont les principaux résultats sont attendus début 2019.

L’étude AFRIBIOTA lancée en mars 2016 en Centrafrique et à Madagascar, vient de franchir une étape importante : la fin de la période d’inclusion.

Discours de Pascale Vonaesch à la cérémonie de fin des recrutements à l’étude AFRIBIOTA en Centrafrique.

Une cérémonie informelle s’est tenue à cette occasion dans les jardins de l’Institut Pasteur de Bangui et un repas a été partagé entre les principaux acteurs AFRIBIOTA en Centrafrique à savoir le Directeur de l’Institut Pasteur de Bangui, le Dr. Jean-Pierre Lombart, le Directeur du Complexe Pédiatrique de Bangui, le Pr. Jean-Chrysostome Gody, le responsable pays AFRIBIOTA en Centrafrique, le Dr. Serge Ghislain Djorie et toute l’équipe AFRIBIOTA.

Pour rappel

Un total de 520 enfants ont participé à cette recherche qui a pour objectif de mieux comprendre la malnutrition infantile chronique. Le projet AFRIBIOTA est soutenu par la Fondation Total, l’Institut Pasteur, la Fondation Odyssey Re et la Nutricia Research Foundation.

L’étude AFRIBIOTA lancée en mars 2016 en Centrafrique et à Madagascar, vient de franchir une étape importante : la fin de la période d’inclusion.
L’étude AFRIBIOTA lancée en mars 2016 en Centrafrique et à Madagascar, vient de franchir une étape importante : la fin de la période d’inclusion.
L’étude AFRIBIOTA lancée en mars 2016 en Centrafrique et à Madagascar, vient de franchir une étape importante : la fin de la période d’inclusion.
L’étude AFRIBIOTA lancée en mars 2016 en Centrafrique et à Madagascar, vient de franchir une étape importante : la fin de la période d’inclusion.