Une nouvelle bactérie responsable des cas de méningite mortelle a été découverte par l’Institut Pasteur de Bangui.

Un nouvel agent pathogène pour l’homme a été découvert par une équipe de l’Institut Pasteur de Bangui (République centrafricaine) en collaboration avec l’hôpital pédiatrique de Bangui, comme responsable de deux cas de méningite mortelle chez le nouveau-né. Cette bactérie, nommée Elizabethkingia anophelis, était résistante à l’ensemble des antibiotiques recommandés en 1ère intention dans les méningites néonatales, ce qui a probablement contribué à l’issue fatale. L’émergence de méningites néonatales à cette bactérie pourrait être une préoccupation majeure dans des pays où l’accès aux soins est limité. En effet, la fréquence de l’infection est probablement fortement sous-estimée à cause du faible nombre de laboratoires de bactériologie clinique de bonne qualité, capables de diagnostiquer la présence de cette bactérie. Une origine nosocomiale de l’infection est suspectée. Des épidémies en milieu hospitalier de cette bactérie pourraient être un problème majeur de santé publique, conséquence de son haut niveau de résistance aux antibiotiques, du manque de moyens pour lutter efficacement contre les infections nosocomiales et le peu d’antibiotiques disponibles sous forme parentérale dans les hôpitaux africains. Elizabethkingia anophelis a été récemment décrite dans l’estomac de moustiques. Cette présence est probablement liée au fait que cette bactérie est largement présente dans l’environnement et dans le milieu hospitalier. Des investigations supplémentaires sont nécessaires pour déterminer le rôle du moustique dans la transmission de cette bactérie. Ces travaux ont été publiés le 25 mai 2013 dans la revue médicale « The Lancet » Vol 381 May 25, 2013, p1876 :

http://www.thelancet.com/journals/lancet/issue/current

Ces résultats sont obtenus dans le cadre d’un projet d’appui à la recherche sur les méningites bactériennes aigües en Afrique sahélienne et centrale sur financement du Fonds de Solidarité Prioritaire (FSP) du Ministère Français des Affaires Etrangères et Européennes.