[fullwidth backgroundcolor= » » backgroundimage= » » backgroundrepeat= »no-repeat » backgroundposition= »left top » backgroundattachment= »scroll » video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » bordersize= »0px » bordercolor= » » borderstyle= » » paddingtop= »20px » paddingbottom= »20px » paddingleft= »0px » paddingright= »0px » menu_anchor= » » equal_height_columns= »no » hundred_percent= »no » class= » » id= » »][title size= »1″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= » » class= » » id= » »]Service d’Entomologie Médicale[/title][/fullwidth][fullwidth backgroundcolor= » » backgroundimage= » » backgroundrepeat= »no-repeat » backgroundposition= »left top » backgroundattachment= »scroll » video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » bordersize= »0px » bordercolor= » » borderstyle= » » paddingtop= »20px » paddingbottom= »20px » paddingleft= »0px » paddingright= »0px » menu_anchor= » » equal_height_columns= »no » hundred_percent= »no » class= » » id= » »][one_fifth last= »no » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »]

Composition de l’équipe

[imageframe lightbox= »yes » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »5px » borderradius= »100px » stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »] [/imageframe]

Carine Ngoagouni
(Responsable scientifique, Doctorante /
École Doctorale Régionale d’Infectiologie Tropicale,
Franceville/Gabon)

[/one_fifth][one_sixth last= »no » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »][/one_sixth][three_fifth last= »yes » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= » » class= » » id= » »]Objectifs[/title]

1. Volet Entomo-Palu

[separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »]

Étudier la dynamique des principaux vecteurs du paludisme à Bangui et leur niveau de résistance aux insecticides.

Evaluer l’impact dans la transmission résiduelle du paludisme par les populations anophéliennes sur la lutte-antivectorielle à Bangui et ses environs.

[separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »]

2. Volet Entomo-Arbovirus

[separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »]

Évaluer de risque d’épidémisation d’arboviroses, la dengue, le chikungunya et le Zika en République Centrafricaine.

[separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »][/three_fifth][/fullwidth][fullwidth backgroundcolor= » » backgroundimage= » » backgroundrepeat= »no-repeat » backgroundposition= »left top » backgroundattachment= »scroll » video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » bordersize= »0px » bordercolor= » » borderstyle= » » paddingtop= »20px » paddingbottom= »20px » paddingleft= »0px » paddingright= »0px » menu_anchor= » » equal_height_columns= »no » hundred_percent= »no » class= » » id= » »][one_fifth last= »no » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »][/one_fifth][four_fifth last= »yes » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »][title size= »2″ content_align= »left » style_type= »single » sep_color= » » class= » » id= » »]Projet de recherche en cours[/title][/four_fifth][one_fifth last= »no » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »0px » borderradius= »0″ stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »] [/imageframe][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »]

Claire Sangba-Kembi Ngounou
(Doctorante, 1ère année/
École Doctorale Régionale d’Infectiologie Tropicale,
Franceville/Gabon)

[/one_fifth][two_fifth last= »no » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »]

Projet 1:

Évaluation de la sensibilité des populations d’Aedes aegypti et Aedes albopictus de la République Centrafricaine, du Madagascar et de la Guyane aux insecticides et mécanismes impliqués à la résistance.

Ce projet a bénéficié d’un financement (A-22-2015) dans le cadre d’appel à projets ACIP du Réseau International des Institut Pasteur (RIIP) et regroupe 3 Instituts du RIIP : l’Institut Pasteur de Bangui, de Madagascar de la Guyane. L’objectif principal est de  d’évaluer la sensibilité des populations naturelles d’Ae. aegypti et Ae. albopictus aux insecticides et aussi de mettre en évidence les mécanismes impliqués dans la résistance afin de sélectionner des insecticides pour une utilisation efficace sur le terrain.

[/two_fifth][two_fifth last= »yes » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »]

Projet 2 : « BANGUI-PAL »

Financé conjointement par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), le projet « BANGUI-PAL » a pour principal objectif, l’évaluation de la distribution des principaux vecteurs du paludisme à Bangui et ses alentours ainsi que leur profil de résistance aux insecticides afin de déterminer l’efficacité des stratégies de lutte.

[/two_fifth][/fullwidth][fullwidth backgroundcolor= » » backgroundimage= » » backgroundrepeat= »no-repeat » backgroundposition= »left top » backgroundattachment= »scroll » video_webm= » » video_mp4= » » video_ogv= » » video_preview_image= » » overlay_color= » » overlay_opacity= »0.5″ video_mute= »yes » video_loop= »yes » fade= »no » bordersize= »0px » bordercolor= » » borderstyle= » » paddingtop= »20px » paddingbottom= »20px » paddingleft= »0px » paddingright= »0px » menu_anchor= » » equal_height_columns= »no » hundred_percent= »no » class= » » id= » »][one_fifth last= »yes » spacing= »yes » background_color= » » background_image= » » background_repeat= »no-repeat » background_position= »left top » border_size= »0px » border_color= » » border_style= » » padding= » » class= » » id= » »][imageframe lightbox= »no » style_type= »none » bordercolor= » » bordersize= »5px » borderradius= »100px » stylecolor= » » align= »none » link= » » linktarget= »_self » animation_type= »0″ animation_direction= »down » animation_speed= »0.1″ class= » » id= » »] [/imageframe][separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »]

Marina Lidwine Olé-Sangba
(Doctorante, 3ère année,
Université d’Abomey-Calavi/Bénin)

[separator style_type= »none » top_margin= » » bottom_margin= » » sep_color= » » icon= » » width= » » class= » » id= » »][/one_fifth][/fullwidth]