Service d’épidémiologie

Chef de Service

12---La-recherche---Service-d'épidémiologie

Dr Alexandre Manirakiza
MD, PhD, Chargé de Recherche,
amanirak@yahoo.fr

http://www.researcherid.com/rid/A-6801-2011

Collaborateurs techniques statutaires

Olga Sakanga
Attaché de recherche clinique

Brice Martial YAMBIYO
Data Manager-Biostatisticien

Collaborateurs techniques contractuels (Recherche Clinique)

Marie Yvette Batoumbo

Hortense Abourou

Belinda Bodiko Simagui

Mathurine Singagna Ouagbe

Ernest José Gbao

 Objectifs :

  • Apporter un appui méthodologique, clinique, biostatistique et épidémiologique aux laboratoires de recherche de l’Institut Pasteur de Bangui (IPB) concernant l’élaboration et la gestion des données de recherche
  • Participer aux activités de santé publique avec ces différents laboratoires
  • Contribuer à la formation des étudiants en stages à l’IPB sur les méthodes de biostatistiques et épidémiologiques des base utiles à la présentation de leur rapports de stages
  • Mener les activités de Recherche Clinique

Projets de recherches en cours (investigateur principal)

Projet 1 :Etude comparative de l’efficacité de deux stratégies prophylactiques contre le paludisme par des antifolates chez les femmes enceintes infectées par le VIH, Bangui, République Centrafricaine : essai MACOMBA.

Financée par Fondation deFrance, l’étude MACOMBA est un essai randomisé dont l’objectif principal est de montrer la meilleure efficacité du cotrimoxazole par rapport à la Sulfadoxine+pyriméthamine sur la parasitémie placentaire. L’étude se déroule chez des femmes enceintes infectées par le VIH et ayant un taux de CD4 >350 cellules/mm3. Les détails sur la méthodologie de cet essai sont accessibles dans la publication de Manirakiza et al., 2013.

 Projet 2 : Comparaison de stratégies de prise en charge de la malnutrition aigüe modérée chez des enfants de 6 à 24 mois à Madagascar, au Niger, en République Centrafricaine et au Sénégal : essai MALINEA.

L’objectif principal de cet essai comparatif randomisé est de comparer l’efficacité de deux stratégies de prise en charge de la malnutrition aiguë modérée (MAM), par rapport à une stratégie de référence, chez des enfants âgés de 6 et 24 mois.

Cette étude est réalisée à Bangui dans deux centres de santé prenant en charge les MAM. Un effectif total de 450 enfants sera inclus dans l’essai dans trois groupes de traitement :

  •  Groupe 1 (Contrôle):nutrition avec farine lactée PEC-MAM (2 ou 3 sachets en fonction de l’âge) + antiparasitaire (Albendazole), correspondant à la prise en charge en vigueur des protocoles nationaux pour les enfants malnutris modérés.
  •  Groupe 2 : nutrition avec farine lactée PEC-MAM + antiparasitaire (Albendazole) +  Azithromycine (20mg/kg/jour en une prise pendant 3 jours).
  •  Groupe 3 : farine PEC-MAM + antiparasitaire  (Albendazole) + Prébiotique: Inuline/FOS (Synergy1 : 2g/sachet de farine soit 4g/jour si âge <12 mois et 6g par jour si  âge ≥12mois, pendant 12 semaines).

Le critère de jugement principal est la guérison 3 mois après l’inclusion, sans hospitalisation, ni transfert dans un centre de prise en charge spécifique (malnutrition aiguë sévère), ni décès, ni abandon (perdu de vue).

Sur le plan pratique, les résultats attendus au cours de ce projet permettront d’adapter les stratégies de prise en charge utilisées dans les structures de santé pour les malnutritions, et fourniront également des informations pour améliorer les intrants de re-nutrition afin de rétablir plus rapidement un état nutritionnel et une immunité efficaces chez ces enfants.