En route pour le sommet sur la sécurité d’Abuja, le Président de la République française, Françoise Hollande, a fait escale vendredi 13 mai 2016 à Bangui, capitale de la République Centrafricaine. Pour sa troisième visite dans ce pays depuis le début de son mandat, le Président Hollande s’est rendu à l’Institut Pasteur de Bangui en compagnie de son homologue centrafricain nouvellement élu, le Président Faustin-Archange Touadera.

Les activités de recherche et de santé publique menées à l’Institut Pasteur de Bangui ont été présentées aux deux Présidents qui ont pu mesurer le rôle essentiel qu’il assure dans la surveillance  des épidémies et le suivi des patients centrafricains.

L’Institut Pasteur de Bangui abrite  des laboratoires devenus Centres Nationaux de Référence pour la surveillance de 8 maladies ayant un impact majeur sur l’espérance de vie en RCA (tuberculose, fièvres hémorragiques, rage, grippe, arboviroses, polio, rougeole, gastro-entérites). Premier laboratoire d’analyses médicales du pays, il accueille chaque jour près de 200 patients. La moitié de son activité concerne le diagnostic et le suivi des patients infectés par le VIH (5% des individus en RCA) dont le traitement et les analyses sont gratuits grâce au financement du Fonds Mondial. Les deux Présidents ont salué le travail fait par le personnel de l’Institut Pasteur de Bangui qui, malgré les évènements politiques qui ont agité le pays ces dernières années, est resté ouvert sans discontinuer au bénéfice de la population centrafricaine.