Après l’épidémie de monkeypox rapportée entre décembre 2015 et janvier 2016 dans la préfecture du Mbomou où 12 personnes ont été infectées parmi lesquelles on note 4 personnels de santé et trois cas de décès enregistrés, la sous -préfecture de Mingala dans la Basse-Kotto, située environ à 500 km de Bangui au sud-est de la RCA vient d’être affectée par la même maladie.
Trois nouveaux cas d’orthopoxvirose simienne ou variole de singe viennent d’être confirmés par la technique de PCR à l’Institut Pasteur de Bangui.
Il s’agit de trois femmes âgées de 24, 26 et 36 ans, toutes, membres d’une même famille qui ont présentées des éruptions vésiculo-pustuleuses généralisées après avoir été en contact avec le corps de leur frère décédé sur le même tableau clinique.
D’autres cas de décès sur un tableau similaires auraient été enregistrés dans trois villages environnants. Une mission composée de l’équipe du Ministère de la santé et de l’Institut Pasteur de Bangui se rendra dans la sous préfecture de Mingala dans les jours qui viennent pour une investigation.