Une épidémie de grippe est suspectée en République Centrafricaine depuis le 27 juillet 2016 et une alerte lancée par l’ONG Mercy-Corps dans la commune de Niem à 65km de Bouar (environ 500 km de Bangui la capitale). Dans ce contexte, une mission d’investigation de l’épidémie, organisée par le Ministère de la Santé avec l’appui par l’OMS, et à laquelle a participé l’Institut Pasteur de Bangui, l’Hôpital Préfectoral de Bouar et l’UNICEF, s’est rendue sur place le 8 août 2016 pour réaliser des prélèvements naso-pharyngés et sanguins en vue de confirmer l’existence du virus grippal et d’identifier les souches circulantes.

Les échantillons analysés à l’Institut Pasteur de Bangui au retour de la mission ont confirmé la présence de virus de grippe influenza A sous-type H3N2 chez 4 cas suspects parmi les 20 prélevés à Niem.

A l’issu de la mise à jour des données épidémiologiques, 241 cas suspects ont été recensés et traités pour un syndrome grippal, ainsi que 12 décès, entre le 27 juillet et le 10 août 2016. La proportion des cas âgés de moins de 59 mois et de plus de 50 ans, généralement les plus vulnérables à la maladie, est de 68% (soit 164 cas suspects).