Yearly Archives: 2016

/2016

17 Décembre 2016 – L’Institut Pasteur de Bangui mis à l’honneur lors du Grand Prix de l’Expatriation 2016/2017 de la Région Occitanie, France.

L’Association Racine Sud, créée en 2006 dans la Région Occitanie (ex Languedoc-Roussillon) dans le sud de la France, constitue un réseau d’expatriés originaires de la Région et travaillant aux quatre coins de la planète. Chaque année, l’Association organise le Grand Prix de l’expatriation qui récompense les expatriés avec un parcours remarquable et ayant le mieux représenté la Région Occitanie à l’étranger en 2016.

A l’occasion de cette 8ème édition 2016/2017, le jury était composé d’une trentaine d’acteurs économiques, chefs d’entreprise, décideurs, dirigeants de structures accompagnant les entreprises de la région Occitanie. La remise des prix a lieu jeudi 22 décembre 2016 au sein de la société DELL à Montpellier. Cinq lauréats seront récompensés parmi 17 candidats.

Le Dr Pierre-Alain RUBBO, directeur du Laboratoire d’Analyses Médicales de l’Institut Pasteur de Bangui depuis octobre 2015, et originaire de Montpellier en France, est lauréat dans la catégorie « Innovation/Recherche ». Dr Rubbo est également Président Directeur Général de la société Omunis localisée à Clapiers, France.

2016-12-19T11:31:08+00:00December 19th, 2016|Actualités|

16 décembre 2016 – Fin de mission à Bangui du Dr Tamara GILES-VERNICK pour la préparation du lancement du projet AFRIBIOTA

 

L’étude AFRIBIOTA, soutenue par la Fondation TOTAL et coordonnée par le Pr Philippe SANSONNETI et le Dr Pascale VONAESCH à l’Institut Pasteur de Paris, a comme ambition de mieux connaître les causes de la malnutrition infantile pour la soigner. Plus précisément le projet vise à caractériser le syndrome d’entéropathie environnementale pédiatrique qui a un impact sur la nutrition des enfants. Le projet est mené conjointement à Antananarivo à Madagascar, et à Bangui en République Centrafricaine (RCA), sous la supervision de l’Institut Pasteur de chacun de ces pays.

Le Dr Tamara GILES-VERNICK, anthropologue et chef du groupe « Anthropologie Médicale et Environnement » à l’Institut Pasteur de Paris, est responsable de l’axe « anthropologie médicale » au sein de l’étude AFRIBIOTA. Elle travaille en étroite collaboration avec le Dr Louis BAINILAGO, anthropologue et coordinateur de cet axe pour la République Centrafricaine (RCA). Le Dr GILES-VERNICK est arrivée vendredi 9 décembre et sa présence cette semaine a été l’occasion de rencontrer l’ensemble de l’équipe et de parcourir les sites qui participeront à l’étude dans les différents arrondissements. Le démarrage d’AFRIBIOTA est prévu pour le début de l’année 2017 en RCA.

2019-05-28T13:21:37+00:00December 16th, 2016|Actualités|

16 décembre 2016 – Mission à Bangui du Dr Muriel VRAY pour le suivi des études MACOMBA et MALINEA en cours sur le paludisme et la malnutrition infantile

Le Dr Muriel VRAY, chef de groupe dans l’Unité « Epidémiologie des Maladies Emergentes » dirigée par le Pr Arnaud FONTANET à l’Institut Pasteur de Paris, achève sa mission d’une semaine en République Centrafricaine. Celle-ci intervenait dans le cadre du suivi de deux études majeures en cours à l’Institut Pasteur de Bangui (MACOMBA et MALINEA) et pour lesquelles le Dr VRAY est investigateur principal. Dans ce contexte, et avec le coordinateur local le Dr Alexandre MANIRAKIZA, le Dr VRAY a eu l’occasion de rencontrer l’ensemble des équipes de ces deux projets, de visiter les sites où se déroulent les recrutements et le suivi des participants à l’étude. Enfin, sa présence à Bangui a aussi été une opportunité pour les scientifiques de l’IPB de réfléchir avec elle à la mise en œuvre de nouveaux projets collaboratifs dans le futur pour améliorer les conditions de santé de la population en RCA.

L’étude MACOMBA (MAternity and COntrol of Malaria-HIV co-infection in BAngui), soutenue par la Fondation de France, a pour objectif d’évaluer une stratégie efficace de prise en charge préventive de l’infection placentaire par le paludisme chez la femme enceinte infectée par le VIH. Il s’agit dans cette étude de comparer l’efficacité sur la parasitémie d’un traitement préventif intermittent par la sulfadoxine-pyrimethamine, médicament recommandé pour la prévention de la maladie chez les femmes enceintes en RCA, avec celle de l’administration quotidienne de cotrimoxazole. Les résultats de cet essai clinique conduit dans 4 maternités de Bangui, contribueront à améliorer le suivi des femmes enceintes au cours de la grossesse.

L’étude MALINEA (MALnutrition  et INfections Enfances Afrique), soutenue par le Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International, a pour objectif d’évaluer l’impact des modifications de la composition de la flore intestinale sur la malnutrition aigue chez les enfants. Celle-ci se déroule dans 4 pays en Afrique (Madagascar, Niger, Sénégal et République Centrafricaine) et bénéficie de l’expertise des membres du Réseau International des Instituts Pasteur dans chacun de ces pays. MALINEA est un essai thérapeutique qui comparera 3 stratégies de renutrition chez ces enfants.

2016-12-16T18:11:27+00:00December 16th, 2016|Actualités|

6 décembre 2016 – Nouvelle mission à Bangui dans le cadre du projet AFRIBIOTA sur la malnutrition infantile

 

L’étude AFRIBIOTA, soutenue par la Fondation TOTAL et coordonnée par le Pr Philippe SANSONNETI et le Dr Pascale VONAESCH à l’Institut Pasteur de Paris, a comme ambition de mieux connaître les causes de la malnutrition infantile pour la soigner. Plus précisément le projet vise à caractériser le syndrome d’entéropathie environnementale pédiatrique qui a un impact sur la nutrition des enfants. Le projet est mené conjointement à Antananarivo à Madagascar, et à Bangui en République Centrafricaine, sous la supervision de l’Institut Pasteur de chacun de ces pays.

Une nouvelle mission d’organisation du projet a débuté à l’Institut Pasteur de Bangui mardi 6 décembre 2016 avec l’arrivée de Dr Aurélie ETIENNE, médecin d’étude clinique (IP Madagascar) reçue par Dr Serge Ghislain DJORIE (responsable pays) et Dr Alexandre MANIRAKIZA (responsable pays du WP1). Cette semaine de travail sera l’occasion de réunir l’ensemble des acteurs du projet dans le but d’harmoniser les procédures cliniques et techniques sur les sites de Bangui et de Antananarivo et de préparer le lancement de l’étude clinique AFRIBIOTA prévue pour janvier 2017. Dr Aurélie ETIENNE rencontrera donc les enquêteurs, les attachés de recherche clinique, les médecins des sites de recrutements et d’études, ainsi que les techniciens et biologistes en charge des analyses médicales sur les prélèvements.

 

2019-05-28T13:18:38+00:00December 6th, 2016|Actualités|

3 décembre 2016 – Le gouvernement centrafricain remercie l’Institut Pasteur de Bangui pour son implication dans le combat contre le VIH/SIDA en République Centrafricaine

Le 1er décembre 2016 constituait la Journée Mondiale contre le VIH et le SIDA dans le monde. La République Centrafricaine participe à cet événement majeur avec l’organisation à Bangui de plusieurs manifestations qui ont pour but de sensibiliser la population à la maladie, ainsi qu’à contribuer à une meilleure prise en charge et suivi des malades.

L’ensemble du gouvernement est impliqué dans la lutte contre la maladie et apporte son soutien aux manifestations organisées dans le cadre de cette campagne 2016, et plus particulièrement à l’Institut Pasteur de Bangui (IPB). L’IPB a proposé cette année de réaliser mille dépistages volontaires gratuits du VIH, en collaboration avec le CNLS.

Cette initiative et notre institution ont été chaleureusement remerciées par le Premier Ministre de la République Centrafricaine, le Pr Simplice SARANDJI, à l’occasion d’un discours prononcé au nom du gouvernement :

« […] plusieurs institutions étatiques et privées, les 8 arrondissements de Bangui et certaines sous-préfectures, ont suivi mon message en organisant cette campagne de dépistage volontaire. Les personnes dépistées positives ont été orientées vers les services de prise en charge. C’est donc l’occasion pour moi de présenter toutes mes félicitations aux organisateurs de cette campagne de dépistage. Pour tenir le pari de 2030, cette campagne doit se poursuivre. C’est pourquoi je voudrais remercier l’Institut Pasteur de Bangui qui, en guise de contribution à cette Journée Mondiale, s’est engagé à offrir aujourd’hui 1000 tests de dépistages volontaires. Les techniciens qui s’en occupent vous donneront les modalités de ce dépistage. En guise de gratitude à l’endroit de l’Institut Pasteur, j’invite l’assistance à applaudir cette Institution. »

La vidéo est visible sur les liens suivants :

twitter https://twitter.com/I_P_Bangui/status/806059613342879744

youtube https://youtu.be/xES87oITxV8 

2016-12-06T14:12:27+00:00December 6th, 2016|Actualités, Non classé|

1er décembre 2016 – Journée Mondiale de Lutte contre le VIH et le SIDA

Le 1er Décembre est une date importante pour la RCA (commémoration de la proclamation de la République Centrafricaine), mais également pour l’ensemble de la communauté scientifique et médicale à travers le monde. Il s’agit de la date retenue par l’Organisation Mondiale de la Santé pour la Journée Mondiale de Lutte contre le VIH-SIDA.

La première édition de cette JMS a eu lieu en 1988, quelques années après la découverte du VIH (Virus de l’Immunodéficience Humaine) et devant l’inquiétude des autorités de santé face à la pandémie du SIDA. L’Afrique et plus particulièrement l’Afrique sub-saharienne demeure la région la plus touchée par cette pandémie.

Cette année, cette Journée sera matérialisée par le lancement de la Campagne mondiale de lutte contre le Sida (Edition 2016) sous le très haut patronage de son Excellence, Pr Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, Président du CNLS (Comité Nationale de Lutte contre le SIDA). Cette campagne sera l’occasion de rappeler aux concitoyens, ainsi qu’à l’ensemble des partenaires œuvrant dans la lutte contre le VIH-SIDA, la nécessité de rester mobilisé face à cette pandémie et de poursuivre les efforts qui ont été entrepris depuis plusieurs années dans le monde et plus particulièrement en RCA.

En effet, bien que des progrès non négligeables aient été réalisés dans le pays : prise en charge gratuite des personnes vivant avec le VIH (analyses médicales et traitement antirétroviral-ARV), généralisation de la prévention de la transmission mère-enfant du VIH, diminution de la séroprévalence du VIH (3,5% en 2016 versus 4,9% en 2011). l’« Objectif zéro », à savoir ‘zéro nouvelle infection’ due au VIH, ‘zéro discrimination’, ‘zéro décès’ lié au SIDA, n’est encore pas atteint.

L’Institut Pasteur de Bangui est totalement impliqué dans la lutte contre la maladie (activités d’appui à la santé publique et recherche médicale). Il a fait progresser les connaissances sur le VIH, notamment par la mise en évidence des différentes souches du virus qui circulent en RCA et par la mise à jour de l’algorithme de dépistage.

Au courant de l’année 2016, la RCA s’est alignée sur la stratégie « 90-90-90 » de l’ONUSIDA qui stipule qu’à l’horizon 2020, 90% des personnes séropositives doivent connaitre leur statut sérologique, 90% doivent être mis sous traitement ARV, 90% des personnes traitées doivent avoir une charge virale VIH indétectable. Par conséquent, au courant du premier trimestre 2017, une nouvelle étape sera franchie en RCA avec l’intégration des analyses de charge virale dans les analyses subventionnées par le Fonds Mondial. Cette analyse qui sera gratuite est en effet indispensable pour le suivi virologique des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) qui sont mises sous traitement ARV.

[images picture_size=”fixed” lightbox=”yes” class=”” id=””][image link=”” linktarget=”_self” image=”https://pasteur-bangui.org/wp-content/uploads/2016/12/IMG_1715.jpg” alt=””][image link=”” linktarget=”_self” image=”https://pasteur-bangui.org/wp-content/uploads/2016/12/IMG_1732.jpg” alt=””][/images]

2016-12-05T17:45:52+00:00December 5th, 2016|Actualités|

1er décembre 2016 – Commémoration de la République Centrafricaine

 

Après 3 ans d’absence à cause des troubles socio-politiques qui ont secoué le pays, la République Centrafricaine renoue en 2016 avec le traditionnel défilé lors du 58ème anniversaire de l’Indépendance du pays. Toutes les organisations de RCA (associations, entreprises, service public, etc) se sont retrouvés le 1er décembre 2016 pour défiler ensemble à Bangui devant les autorités du pays et les membres du gouvernements, sous le regard du Président de la République, son Excellence le Pr Faustin Archange TOUADERA. Une délégation de l’Institut Pasteur de Bangui était également présente.

Comme chaque année, ce jour a aussi été l’occasion de récompenser certains des membres de l’Institut Pasteur de Bangui pour le travail effectué. En 2016, il s’agit de :

  • Pierre-Marie BINGUIMA – Chevalier – Mérite Centrafricain
  • Charles KAOUNDJE – Chevalier – Mérite Centrafricain
  • Ferdinand YAPOU – Officier – Reconnaissance Centrafricaine
  • Albert MOUHOUNI – Chevalier – Reconnaissance Centrafricaine
2019-05-28T13:14:33+00:00December 5th, 2016|Actualités, Non classé|

11 novembre 2016 – Visite de David GERMAIN ROBIN, responsable de la Coopération d’Action Culturelle (SCAC)

Récemment nommé comme chef de Service de Coopération d’Action Culturelle (SCAC), Monsieur david GERMAIN ROBIN est venu ce vendredi 11 novembre 2016, en visite à l’Institut Pasteur de Bangui.

Après une brève présentation des activités et des projets en cours par le directeur l’IPB, Jean-Pierre LOMBART, accompagné du directeur du LAM, Pierre-Alain RUBBO, tous deux experts Techniques Internationaux, il a visité l’ensemble des installations de l’IPB.

Il n’a pas manqué de marquer un vif intérêt pour les activités de l’IPB, assurant par ailleurs le directeur de sa volonté de continuer à appuyer au mieux l’Institut en fonction des moyens disponibles.

photo-5

2016-11-15T15:54:39+00:00November 15th, 2016|Actualités|

14 novembre 2016 – Première session de formation du personnel à la Gestion du Risque Biologique.

 

Le Laboratoire des Virus Entériques et de la Rougeole (LVER) de l’Institut Pasteur de Bangui, dirigé par le Dr Ionela GOUANDJIKA, a organisé du 7 au 14 novembre 2016  la première session de formation du personnel sur la Gestion du Risque Biologique. Cet atelier s’est déroulé dans le cadre des activités liées au confinement du Poliovirus actuellement menées au laboratoire.

Le cours comportait six sessions interactives basées sur l’analyse de cas. La Gestion du Risque Biologique est basée sur trois étapes principales : évaluation, réduction et performance. L’étude de cas a permis aux participants de suivre pas à pas toutes ces étapes et de s’en imprégner.

croquis-1

croquis-2

Les facilitateurs étaient des personnels de l’IPB formés par l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) en octobre 2015 au cours de la réunion annuelle du réseau africain de laboratoires Polio qui s’est tenue à Johannesburg en Afrique du Sud (Dr Ionela GOUANDJIKA, M. Arthur MAZITCHI et M. Benjamin SELEKON). Les autres intervenants étaient la Responsable Assurance Qualité (Mme Olga SAKANGA) ainsi que le Directeur Administratif, Logistique et Sécurité (M. Patrick SANCHEZ).

 

2019-05-28T13:11:09+00:00November 15th, 2016|Actualités|

08 novembre 2016 – La première thèse d’entomologie médicale de la RCA a été obtenue par Mlle Carine NGOAGOUNI de l’Institut Pasteur de Bangui.

Le samedi 29 Octobre 2016, Mlle Carine NGOAGOUNI, Responsable du Service d’Entomologie Médicale à l’Institut Pasteur de Bangui, a soutenue sa thèse de doctorat à l’Institut Pasteur de Paris, intitulée « Évaluation des risques d’épidémisation d’arboviroses, notamment de la dengue et du chikungunya en République Centrafricaine ». Ce sujet de thèse a été élaboré pour répondre aux inquiétudes des autorités sanitaires locales vis-à-vis du risque d’épidémies massives dues à des arbovirus en RCA. Cette thèse a été dirigée par Dr Mirdad KAZANJI (Directeur de l’Institut Pasteur de Guyane et précédent Directeur de l’Institut Pasteur de Bangui) et co-dirigée par Dr Christophe PAUPY (Chargé de Recherche au Laboratoire des Maladies Infectieuses et Vecteurs, UMR 224-5290 à l’IRD de Montpellier).

Les résultats générés dans cette thèse sont d’une importance majeure pour la santé publique, d’une part du fait de l’endémicité d’un grand nombre d’arbovirus pathogènes pour l’homme en RCA, et d’autre part par la présence récente du moustique Aedes albopictus qui pourrait avoir un impact sur l’épidémiologie de maladies telles que la dengue, le chikungunya et le zika. Ainsi, il est crucial de renforcer les surveillances entomologique et virologique en RCA, lesquelles devront dans un premier temps se faire sur l’ensemble du pays, puis être focalisées dans des zones à risque afin de limiter la propagation des maladies.

Au regard de l’importance des travaux réalisés et de cette thèse pour la santé publique en RCA, la première du pays en ce qui concerne l’entomologie médicale, Dr NGOAGOUNI a été retenue pour participer à la cérémonie des doctorants 2015-2016 de l’Institut Pasteur qui aura lieu le vendredi 16 Décembre 2016 à Paris.

2016-11-10T13:54:12+00:00November 9th, 2016|Actualités|