La République Centrafricaine a soumis la documentation nationale pour l’obtention du statut de pays libre de poliovirus sauvage à la vérification du Comité National de Certification. Elle présentera pour la première fois, avec le Cameroun, le Nigéria et le Soudan du Sud la documentation complète devant la Commission Régionale de Certification Afrique au mois de mars 2020.

Pour une certification indépendante de l’absence de poliovirus sauvages dans tous les pays du monde, l’OMS a mis en place une Commission Mondiale pour la Certification de l’éradication de la poliomyélite qui par la suite a élaboré les principes et les directives du processus d’éradication. Faisant partie de ce processus, des Commissions Régionale de Certification ont été créés dans chacune des six régions de l’OMS. La certification d’une région n’est envisagée que lorsque tous ses États Membres ont démontré l’absence de transmission de poliovirus sauvage pendant au moins trois années consécutives, constatée par des activités de surveillance de la poliomyélite réalisées en conformité avec les normes de la certification.

En République Centrafricaine, le dernier cas de poliovirus sauvage (PVS) autochtone a été notifié le 26 décembre 1999. Le dernier cas de PVS importé des pays voisins, confirmé en RCA, remonte au 8 décembre 2011. Le poliovirus dérivé de souche vaccinale circulant (PVDVc) n’a jamais été déclaré auparavant jusqu’à l’épidémie du PVDVc de type 2 du 2 mai 2019. Ces 10 dernières années, le système de surveillance de PFA en RCA est resté performant dans l’ensemble en ce qui concerne la détection des cas. La surveillance en environnementale a été introduite en RCA en décembre 2017 pour renforcer la surveillance de PFA. 3 des 10 sites de surveillance environnementale ont produit des PVDVc. La couverture vaccinale administrative nationale pour l’immunité de la population a progressé de 45% en 2014 à 81% en 2019 pour le vaccin antipoliomyélitique oral bVPO3, et de 42% en 2015 à 81% en 2019 pour le vaccin antipoliomyélitique inactivé (VPI). Bien que la couverture vaccinale administrative en VPO3 soit passée de 51% en 2017 à 81% en 2019, les estimations OMS-UNICEF montre une couverture autour de 50% sur la période. L’évaluation de risque a montré que presque tout le pays est à risque moyen ; cependant dans certains districts le risque demeure élevé.

Dans ce contexte, une délégation de la Commission Régionale de Certification pour l’Afrique (CRCA), était en visite de travail pour la vérification du document et ses annexes, visiter des régions sanitaires, districts et formations sanitaires choisis par la Commission, et le laboratoire de référence régional OMS de la poliomyélite abrité à l’Institut Pasteur de Bangui.

Compte tenu de ces progrès, la République Centrafricaine pourrait obtenir la certification de l’éradication du poliovirus sauvage d’ici fin 2020.