Le projet MACOMBA (MAternity and COntrol of Malaria-hiv co-infection in Bangui) en cours a pour but d’améliorer la prise en charge du paludisme chez les femmes enceintes infectées par le VIH. Il vise à montrer la meilleure efficacité du cotrimoxazole par rapport à la sulfadoxine+pyriméthamine sur la parasitémie placentaire. Dans le cadre de la campagne d’informations sur le déroulement du projet MACOMBA, des séances de présentations des résultats à mi-parcours sont réalisées par le Dr Alexandre MANIRAKIZA (investigateur coordonnateur du projet à l’Institut Pasteur de Bangui) aux équipes de sages-femmes, techniciens de laboratoire et médecins investigateurs dans leurs sites d’étude respectifs : maternité du camp Henri IZAMO, centre de santé de Castors, hôpital de l’Amitié et hôpital communautaire.
Les femmes incluses dans le projet bénéficient d’une prise en charge thérapeutique adaptée (traitement antirétroviral, supplémentation en fer et dotation de moustiquaires imprégnés d’insecticides) en plus des médicaments, ainsi que d’un suivi biologique régulier et standardisé. Cette prise en charge assure le bon déroulement de leur grossesse. Pour la communauté, ce projet favorise une sensibilisation et une plus grande connaissance sur les risques liés au paludisme concomitant à une infection par le VIH chez la femme pendant sa grossesse ainsi que ses répercussions sur le nouveau-né.