Les antibiotiques ont permis de considérablement réduire la mortalité associée aux maladies infectieuses ces dernières années, et notamment en Afrique où surviennent la majorité des décès dus à des pathogènes. L’utilisation massive, parfois excessive, de ces antibiotiques a conduit à l’émergence de bactéries résistantes à un ou plusieurs de ces traitements (bactéries multi-résistantes – BMR). Il existe donc un risque préoccupant de ne pas arriver à traiter le malade. Les BMR posent un grave problème de santé publique car leur résistance à la quasi-totalité des antibiotiques disponibles dans le pays, conduit souvent au décès du patient. Cette menace est d’autant plus alarmante que les travaux ont montré la présence de BMR en milieu hospitalier et communautaire.Dr Frank                                                                                  Le Dr Thierry FRANK, responsable du Service de Bactériologie au sein de l’Institut Pasteur de Bangui, a réalisé vendredi 29 juillet 2016 devant l’ensemble du personnel de santé du Complexe Pédiatrique de Bangui une présentation des travaux menés en RCA depuis 2006 sur ce thème de la résistance bactérienne aux antibiotiques. Cette présentation avait pour but de sensibiliser le personnel médical, en première ligne dans la lutte contre les maladies infectieuses, à l’utilisation rationnelle des antibiotiques et aux moyens de réduire significativement les complications liées à la résistance en RCA (hygiène). Plusieurs projets sont actuellement menés entre l’Institut Pasteur de Bangui et le Complexe Pédiatrique dans ce but.