Du 13 au 22 mai 2019, deux cas de poliomyélite ont été confirmés à l’Institut Pasteur de Bangui en Centrafrique. Un cas dans la commune de Bimbo, Village Bokassi II, et un autre cas dans la ville de Bambari à 385 km. Il n’y a pas de nouveaux cas signalés, néanmoins le virus se révèle toujours présent à l’aube de l’éradication de la maladie en Centrafrique.

Après le nord Cameroun en mai dernier, c’est au tour de la République Centrafricaine d’être touchée par une nouvelle épidémie de poliomyélite. Dans un contexte où il est difficile de maintenir la couverture vaccinale à un niveau suffisant, le retour de la poliomyélite n’est pas inattendu. Pour le programme d’éradication de la maladie dans le pays, c’est un véritable retournement de situation qui renvoie à bien plus loin son échéance.

Pour lutter contre l’épidémie, Dr Nicksy Gumede-Moeletsi, Virologiste Régional, experte de l’OMS bureau Régional Afrique, est venue renforcer les équipes mobilisées du Ministère de la santé, de l’OMS Centrafrique et de l’Institut Pasteur de Bangui. Le type de cette épidémie de poliomyélite reste en cours de détermination dans les laboratoires de référence internationaux.

L’Institut Pasteur participe au réseau mondial de surveillance de la poliomyélite de l’OMS, un réseau de plus de 150 laboratoires qui compte les laboratoires d’au moins 12 établissements du Réseau international des Instituts Pasteur. En Centrafrique, l’Institut Pasteur de Bangui abrite le Laboratoire de Référence régional OMS Polio, pour la sous- région, dirigé par le Dr Ionela GOUANDJIKA.