admin

/admin

About admin

This author has not yet filled in any details.
So far admin has created 152 blog entries.

21 juin 2018 – 30 Technologistes biomédicaux formés par ASSITEB à l’Institut Pasteur de Bangui

 

Du 11 au 15 juin, l’Institut Pasteur a mis à disposition ses laboratoires pour une formation de renforcement des capacités des techniciens de laboratoire en République Centrafricaine. Cette formation est organisée à la demande de l’ACTBM (Association Centrafricaine des Techniciens en Biologie Médicale) et du LNBCSP (Laboratoire National de Biologie Clinique et Santé Publique).

Soutenue par l’agence Expertise France et mise en œuvre par l’ASSITEB (Association internationale de Technologistes biomédicaux), cette formation réunit plus de 30 professionnels de la région de Bangui. Tous opèrent dans les laboratoires des différents hôpitaux et structures de santé.

Des sessions pratiques en laboratoire et des conférences en amphithéâtre se sont alternées durant toute la semaine, couvrant l’essentiel des domaines de la biologie médicale.

Les enseignements théoriques portaient principalement sur l’organisation du laboratoire, l’hygiène et la sécurité au travail et sur les principaux aspects de la démarche qualité.

Les ateliers pratiques ont permis aux stagiaires de pratiquer la bactériologie, la parasitologie, la biochimie, l’hématologie et la sérologie dans les conditions réelles du laboratoire.

Cette formation sera complétée par deux autres sessions d’ici quelques mois. La première en approfondissement de la session écoulée, la seconde destinée aux techniciens des structures sanitaires des provinces.

Au titre de leur formation continue, certains techniciens de l’Institut ont également pu bénéficier de cette opportunité.

Du 11 au 15 juin, l’Institut Pasteur a mis à disposition ses laboratoires pour une formation de renforcement des capacités des techniciens de laboratoire en République Centrafricaine. Cette formation est organisée à la demande de l’ACTBM (Association Centrafricaine des Techniciens en Biologie Médicale) et du LNBCSP (Laboratoire National de Biologie Clinique et Santé Publique).

Photo de famille des stagiaires à la formation ASSITEB à l’Institut Pasteur de Bangui

2018-06-22T08:11:35+00:00June 21st, 2018|Actualités, Formation|

12 juin 2018 – La Direction Générale de l’OMS en visite à l’Institut Pasteur de Bangui

Depuis début mai 2018, la RDC (République Démocratique du Congo) est confrontée à une nouvelle épidémie d’infection à virus EBOLA. En date du 11 juin, 66 cas ont été recensés mais l’épidémie parait sous contrôle. La région concernée est située dans la province de l’Equateur, au confluent de l’Oubangui et du Congo.

Contexte

Le Directeur Général et la DG Adjointe de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ont effectué une visite régionale. Arrivant de Mbandaka, épicentre de l’épidémie actuelle en RDC, la délégation a effectué une visite de 48 heures en RCA pour constater les mesures en place pour barrer la route à ce virus mortel. Même si aucun cas

Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, DG de l’OMS
Dr Jean Pierre Lombart, Directeur de l’IPB

d’Ebola n’a été à ce jour confirmé en Centrafrique, le pays est tout de même déclaré par l’OMS “pays à risque”, tout comme son voisin le Congo-Brazzaville.

Dans un agenda marathon, la visite de l’Institut Pasteur de Bangui, partenaire du plan centrafricain de riposte, était prévue ce mardi 12 juin de 7h15 à 8h00. Le Directeur Général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom GHEBREYESUS était accompagné de la DG Adjointe, Dr Soumya SWAMINATHAN, du Représentant Régional OMS, Dr Michel YAO (ex représentant de l’OMS à Bangui), du représentant actuel, Dr Severin Von XYLANDER, du Ministre de la Santé S.E. Dr Pierre SOMSE et de l’ensemble de la délégation OMS.

Après l’accueil et les mots de bienvenue prononcés par le Dr Jean-Pierre LOMBART, une présentation des activités de l’établissement a été effectuée par Dr Alain BERLIOZ-ARTHAUD. L’accent a été mis plus particulièrement sur les activités de santé publique et les collaborations avec le Ministère de la Santé, en faisant ressortir nos capacités et notre implication dans le plan d’intervention face au risque EBOLA.

Rappel

Le laboratoire de Virologie du Dr Emmanuel NAKOUNE a la capacité de mobiliser en urgence une équipe mobile pour réaliser les prélèvements biologiques et les tester pour le virus Ebola ainsi que les autres virus, agents de fièvres hémorragiques, présents dans la région. Cette brève, mais intense, visite de l’établissement s’est terminée par un aperçu commenté des infrastructures confinées P2-P3 et du LNR Tuberculose.

L’institut Pasteur de Bangui à l’honneur

Les Dr GHEBREYESUS et Dr SWAMINATHAN ont félicité l’Institut pour ses collaborations avec le Ministère de la Santé et la représentation locale de l’OMS, ce que le DG OMS a transcrit dans le livre d’or de l’établissement.

2018-06-14T10:54:28+00:00June 13th, 2018|Actualités, oms|

4 Juin 2016 – Cérémonie de remise des médailles du travail.

 

Le 25 mai dernier, dans le parc de l’institut s’est déroulée la traditionnelle cérémonie de remise des médailles du travail. 8 salariés de l’institut ont été décoré dans l’ordre du mérite du travail à l’occasion de la fête du travail célébrée le 1er mai. C’est la première fois dans l’histoire de l’institut que plus de 3 personnes ont reçu en même temps des distinctions honorifiques. Il s’agit respectivement pour la médaille de bronze, de M. Marie Lazare YAKAKO, plombier totalisant 21 ans de services et M. Honoré NGBALA comptable de l’institut avec 15 ans de services. Pour la médaille d’argent, Mme Adélaïde MAZITCHI, magasinière avec 24 ans de services et M. Georges YABETA qui, avec ses 28ans de services, a reçu la médaille d’argent avec palme. Enfin 4 personnels ont reçu la médaille d’or dans l’ordre du mérite du travail, il s’agit par ordre d’ancienneté : Mme Julienne IPERO, technicienne au labo des arbovirus et des fièvres hémorragiques virales qui totalise 30 ans de services, le Dr Emmanuel NAKOUNE, Directeur Scientifique et Chef d’unité des arbovirus et fièvres hémorragiques virales avec également 30 années de services. M. Michel DEDE, technicien en parasitologie avec 31 ans de services et enfin M. Sébastien DONDIA infirmier préleveur avec 36 ans de services.

A l’occasion de cette cérémonie, ont été également décernés les diplômes de meilleur employé pour l’année 2017. Les deux collaborateurs distingués cette année pour leur précieux dévouement sont M. Thibault BIDO pour les personnels administratifs et M. Sébastien DONDIA pour le personnel scientifique et médical.

Après les remises de médailles et diplômes, les discours des représentants du personnel et du directeur, la journée s’est achevée autour du copieux buffet préparé par les plus fines cuisinières de l’établissement.

2019-05-28T16:55:40+00:00June 4th, 2018|Actualités|

25 mai 2018 – Visite du député Thomas Gassilloud, député (LREM) du Rhône à l’Institut Pasteur de Bangui

 

Le député Thomas Gassilloud, député (LREM) du Rhône, président du groupe d’amitié France Centrafrique, accompagné de M. Paul Vivares, attaché parlementaire, a effectué un déplacement à Bangui du 20 au 25 mai 2018. Au cours de son séjour, le député a rencontré les autorités locales, les organisation internationales et ONG ainsi que les établissements français présents à Bangui.

Le Jeudi 24 mai 2018 à 15h00, la délégation a été reçue à l’Institut Pasteur. Accueillis par le directeur de l’Institut, Dr Jean-Pierre Lombard et l’équipe de direction de l’Institut, les parlementaires ont ensuite suivi avec attention une présentation générale de l’établissement et de ses missions.

Le député a été particulièrement intéressé par les interactions de l’institut avec les autorités sanitaires locales et internationales, notamment à travers les activités de référence et l’implication de l’établissement dans la gestion des urgences et émergences.   Il a pu appréhender la diversité des thématiques de recherche actuellement traitées à l’institut ainsi que l’implication des cadres et chercheurs dans l’enseignement scientifique et médical du pays.

La visite des services et laboratoires a conclu cette prise de contact. Ont notamment retenu l’attention du député : les laboratoires de virologie, d’analyses médicale, d’entomologie ainsi que le secteur confiné LSB2/LSB3, récemment présenté aux membres du gouvernement dans le cadre de l‘activation du plan de prévention en réponse à la menace Ebola régionale.

2019-05-28T16:52:15+00:00May 27th, 2018|Actualités|

17 mai 2018 – Le gouvernement centrafricain met tout en œuvre pour barrer la voie à l’introduction du virus Ebola en Centrafrique à partir de la République Démocratique du Congo.

Suite au déclenchement d’une nouvelle épidémie de virus Ebola en République Démocratique du Congo, le gouvernement centrafricain a pris très au sérieux la menace d’une propagation de l’épidémie depuis la RDC, compte tenu de la proximité de l’épicentre de l’épidémie et la frontière de la RCA. C’est dans ce contexte qu’une délégation de 8 ministres, conduite par le Ministre de la Santé publique (il s’agit des ministres de la Recherche, de l’Enseignement supérieur, de l’Environnement, de la Sécurité publique, de la Défense, de l’Elevage, de la Promotion de la femme et du Représentant de l’OMS) a visité l’Institut Pasteur de Bangui ce jeudi 17 mai 2018.

 

Les membres du gouvernement ont été accueillis par le Dr Emmanuel NAKOUNE, Directeur Scientifique de l’Institut Pasteur de Bangui qui après avoir rappelé la convention signée entre l’Institut Pasteur (Paris) et le Gouvernement de la République centrafricaine a précisé les principales missions de l’Institut Pasteur à savoir : la Recherche, La santé publique et la Formation.

 

En préambule, le Dr NAKOUNE a rappelé aux Ministres la confiance que le Gouvernement de la RCA, à travers le Ministre de la santé, accorde à l’Institut Pasteur de Bangui notamment en lui confiant la majorité des Laboratoires de références pour les maladies infectieuses. Le Dr NAKOUNE leur a ensuite présenté les résultats des activités de surveillance du virus Ebola en RCA de 1984 à 2018, à travers une cartographie de la localisation des zones à forte prévalence donc à haut risque, ainsi que la preuve de la présence du virus Ebola dans la faune sauvage de RCA (micromammifères), mise en évidence par des travaux de recherche publiés.

 

Après cette présentation, les membres du Gouvernement et le Représentant de l’OMS ont visité le laboratoire de haute sécurité (P3+).

 

Au sortir de cette visite, le Ministre de la santé a déclaré à la presse « la RCA est fière d’avoir l’Institut Pasteur à Bangui avec des plateaux techniques uniques dans la sous-région. Le Gouvernement est rassuré de la capacité de l’Institut Pasteur de Bangui à détecter précocement toute émergence permettant au ministère de la Santé d’appliquer une réponse rapide et adaptée.

 

Les membres du Gouvernement ont pu apprécier la plateforme technique adaptée à diagnostiquer le virus Ebola et le concours de l’Institut Pasteur de Bangui à la mobilisation nationale en cas de survenue de l’épidémie Ebola sur le sol centrafricain.

2019-05-28T16:48:02+00:00May 17th, 2018|Actualités|

1er mai 2018 – La fête du travail à Bangui

 

Ce mardi 1er mai 2018 sur l’Avenue des Martyrs à Bangui, une partie du personnel de l’Institut Pasteur de Bangui s’est mobilisée pour le traditionnel défilé civil marquant la commémoration de la fête du travail.
Cette année, 8 membres du personnel de l’Institut Pasteur de Bangui ont reçu des distinctions honorifiques :
Dr Emmanuel NAKOUNE, Directeur Scientifique (Médaille d’or)
M. DONDIA Sébastien, Infirmier (Médaille d’or)
Mme IPERO Julienne, Technicienne Supérieure de Laboratoire (Médaille d’or)
M. DEDE Michel, Technicien de Laboratoire (Médaille d’or)
M. YABETA Georges, Technicien de Laboratoire (Médaille d’argent avec palme)
Mme MAZITCHI Adélaïde, Magasinière (Médaille d’argent)
M. NGBALA Honoré, Comptable (Médaille de Bronze)
M. YAKAKO Marie Lazare, Plombier (Médaille de Bronze)
Le déilfé a eu lieu en présence du Président de la République Faustin-Archange TOUADERA, du Gouvernement ainsi que les ambassadeurs étrangers. Les organisations syndicales, les institutions de la République ainsi que les administrations publiques et privées ont pu salué cette tribune d’honneur lors de leur passage.

2019-05-28T16:42:25+00:00May 7th, 2018|Actualités|

13 Avril 2018 – Les préfectures du Mbomou et de la Lobaye seraient-elles l’épicentre du monkeypox en République Centrafricaine ?

L’Institut Pasteur de Bangui vient à nouveau de confirmer un cas de monkeypox sur des prélèvements de croûte et sérum d’un patient envoyé par l’ONG AÏM basée à l’hôpital de Rafaï.
Après l’émergence de cas de monkeypox confirmés il y a moins d’un mois chez 6 patients dans la Sous-préfecture d’Ippy, un autre cas vient d’être confirmé dans la Sous-préfecture de Rafaï dans le Mbomou et frontière avec la RDC.
Le cas confirmé, un commerçant ambulant âgé de 31 ans et habitant le village Dembia, dans la sous-préfecture de Rafaï, a déclaré être tombé malade deux semaines après avoir acheté, transporté puis consommé un rongeur du genre Thryonomys swinderianus, localement appelé Sibissi présentant des lésions sur la peau.
D’après le Dr Emmanuel Nakouné, Directeur scientifique de l’IPB : compte tenu des multiples facteurs pouvant influer sur la transmission de monkeypox, il est indispensable d’enrichir les connaissances actuelles sur la maladie et de renforcer les efforts de préparation.

2018-04-16T15:49:07+00:00April 16th, 2018|Actualités|

12 mars 2018 – Le Monkeypox (variole du singe) devient une menace de santé publique en République Centrafricaine.

Pour la troisième année consécutive, des cas d’infection par le virus monkeypox viennent d’être confirmés au cours du premier trimestre de l’année dans le sud-est de la RCA.

L’Institut Pasteur de Bangui vient de confirmer deux cas d’infection par le virus du monkeypox dans la sous-préfecture de Ippy (Préfecture de la OUAKA) au Sud-est de la République Centrafricaine sur des prélèvements de sang et pus envoyés par le point focal de l’OMS, Dr Arsène Dominique KONZELO.

Le premier cas, un pêcheur de 29 ans habitant le village Djama Ngoundji, a présenté des éruptions cutanées sur tout le corps. Tout ce qu’il sait est qu’il a été en contact avec des poissons infectés par Aphanomyces invadans qui présentaient des ulcérations sur le corps (sans lien avec l’infection de monkeypox).

Le second cas, une femme de 50 ans, habitant village Kopia, sur le site des déplacés qui elle aussi a présenté des éruptions cutanées sur tout le corps, à l’exception des paumes des mains.

Des enquêtes sont en cours pour essayer de comprendre la source de contamination.

2018-03-12T10:53:31+00:00March 12th, 2018|Actualités|

8 mars 2018 – Journée internationale des droits des femmes

 

Ce jeudi 8 mars a eu lieu la célébration de la Journée internationale des droits des femmes.

C’est dans ce cadre que l’Association des Femmes de l’Institut Pasteur de Bangui (AFIPB) a rendu visite aux 21 femmes détenues à la prison de Bimbo.

Détenues certes mais femmes d’abord, elles ont ainsi bénéficié d’une séance de sensibilisation sur les hépatites virales et l’infection par le VIH. Après une séance de questions/réponses, un lot de denrées alimentaires et de divers produits d’hygiène de première nécessité a été remis à chaque femme. Des produits pharmaceutiques ont également été remis à l’infirmerie de la prison.

La présidente de l’AFIPB, le Dr Claudine BEKONDI,  a fait savoir que « l’objectif de cette initiative est de restaurer la dignité de ces femmes qui payent leur dette envers la société. Il faut dire que, d’emblée, nous avons été surprises par la qualité de leur accueil et le niveau d’engagement dans la réhabilitation de ces femmes détenues. Notre présence fut un moment de réconfort car elles ont pu ressentir qu’elles ne sont pas abandonnées à leur sort et que la société ne les a pas rejetées. Malgré la poursuite de leur peine, leur rôle de femme ne s’arrête pas. Pour l’AFIPB, la célébration de cette journée est importante particulièrement aux cotés de ces femmes privées de leur liberté».

Rappelons que parmi les 21 femmes détenues, 7 enfants en bas âge vivent avec leurs mères dans la prison.

L’AFIPB (loi 1901) a vu le jour en mai 2016. Elle compte 34 femmes et s’est fait remarquer l’an passé par une visite similaire dans un centre d’accueil d’orphelins et enfants abandonnés.

2019-05-28T16:38:22+00:00March 12th, 2018|Actualités|

16 février 2018 – Mission d’organisation du projet MITICA

Une nouvelle mission d’organisation du projet MITICA a débuté à l’Institut Pasteur de Bangui mardi 13 février 2018 avec l’arrivée du Médecin Chercheur en charge du projet en collaboration avec l’Institut Pasteur de Bangui, le Dr Violeta MOYA-ALVAREZ de l’Unité 1202 « Pathogénie microbienne moléculaire » du Pr Philippe SANSONETTI à l’Institut Pasteur de Paris.

Lors de cette mission, le Dr. Violeta MOYA-ALVAREZ formera des relais communautaires qui travailleront aux quartiers Lakouanga, Cité Jean XXIII, Misquine, et Boy-rabe, pour élargir le recrutement de l’étude à ces quartiers, afin que les femmes de ces localités puissent profiter également de la prise en charge de la femme enceinte et de l’enfant prévue dans le cadre du projet MITICA.

Le Dr Violeta et le Dr Serge Ghislain DJORIE, responsable pays de l’étude MITICA, rencontreront aussi les enquêteurs, les attachés de recherche clinique, les médecins des sites de recrutements et d’études, ainsi que les techniciens et biologistes en charge des analyses médicales sur les prélèvements.

L’étude MITICA vise à évaluer l’impact de la transmission de la flore intestinale de la mère à l’enfant dans un contexte de lutte contre la malnutrition infantile. Elle est financée par le Programme Translationnel de Recherche de l’Institut Pasteur de Paris et par le LabEx IBEID. Cette étude va permettre à terme de comprendre les mécanismes acquisition d’un microbiote dysbiotique chez les nourrissons, une des causes principales de malnutrition chronique. En comprenant mieux ceci, des nouveaux outils de diagnostic et des traitements pourront être mis en œuvre pour limiter les risques de malnutrition chez les enfants.

2018-02-17T12:40:04+00:00February 17th, 2018|Actualités|