Tel qu’il s’y était engagé au lendemain de sa nomination à la tête de l’Institut Pasteur, et plus de 5 ans après son prédécesseur, Christian Bréchot s’est rendu à l’Institut Pasteur de Bangui.

Accompagné de Marc Jouan, le Directeur de la direction internationale et du Réseau International des Instituts Pasteur, il a renouvelé son soutien et a souligné la qualité du travail réalisé à l’Institut Pasteur de Bangui malgré les troubles politiques que la RCA connait depuis plusieurs années.

 Sélection 2

Ils ont fait un bilan positif de la situation technique et économique de l’Institut et encourage à continuer les efforts entrepris.

 

IMG_0028 retouchée

Durant deux jours, le 19 et 20 juillet 2016, ils ont évalué la situation technique et économique de l’Institut Pasteur de Bangui. Dans ce but ils ont participé successivement à une visite complète des locaux et du parc, à une rencontre et des échanges avec l’ensemble des membres du personnel de l’Institut ainsi qu’à une photo de groupe devant le bâtiment principal. Des réunions de travail ont également été aménagées par la Direction pour qu’ils puissent rencontrer à huit clos chacun des cadres scientifiques ainsi que les délégués du personnel de l’Institut. Ensuite, un cocktail a été servi en leur honneur à l’Hôtel Ledger au cours duquel ils ont eu l’opportunité de rencontrer une trentaine de personnalités locales impliquées de manière significative dans la santé en RCA.

 

7 8

 

Enfin, après avoir rencontré l’ambassadeur de France en RCA, Son Excellente Monsieur Charles Malinas, une entrevue a eu lieu avant leur départ avec le Président de la République, le Professeur Faustin Archange Touadéra et le Ministre de l’Agriculture.

Sélection PHOTO PRESIDENCE retouchée

La visite de Marc Jouan et de Christian Bréchot a permis de définir les principaux objectifs de ces prochaines années. Ceux-ci sont ambitieux et à la hauteur des défis de la République Centrafricaine. Ils ont rappelé leur soutien à cet Institut qui doit rester un acteur incontournable dans la lutte contre les maladies infectieuses en Afrique Centrale, et qui est en phase de modernisation. L’Institut Pasteur de Bangui, et l’ensemble de son personnel, aura à coeur de renforcer son appui au Ministère de la Santé, à tous les services de santé du pays, ainsi qu’à la population centrafricaine en pérennisant ses activités de formation, de surveillance épidémiologique, de diagnostic, et de recherche dans le domaine des maladies infectieuses.

Sélection 5 retouchée  Sélection 3 retocuhée