28 Juillet 2016 – Journée Mondiale contre les Hépatites:
“Connaître l’hépatite. Agir maintenant.”

En 2010, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait de la Journée mondiale contre les hépatites virales l’une des quatre journées mondiales officielles consacrées à des maladies spécifiques. L’objectif de cette journée du 28 juillet était de sensibiliser le public aux hépatites virales, des méthodes de prévention aux traitements disponibles.

Le principal message de l’édition 2016 fait notamment référence aux 400 millions d’individus infectés par une hépatite virale dans le monde, dont près de 95% ignorent leur statut. Etant donné l’ampleur de la pandémie, il y a donc une urgence à se protéger contre le risque de contracter la maladie, de se faire dépister pour connaître son statut et de se traiter pour limiter les complications et éviter les décès.

L’Institut Pasteur de Bangui (IPB), très impliqué dans la lutte contre les hépatites en RCA, a multiplié les activités de sensibilisation du grand public tout au long de la journée du 28 juillet 2016. Ainsi, des préservatifs gracieusement offerts par l’ONG Emergency partenaire de l’IPB, ont été distribués aux visiteurs. A cette occasion, des experts de l’IPB étaient présents pour répondre aux questions du public et informer sur les méthodes de protection contre la maladie, les tests de dépistage disponibles sur place, ainsi que sur les traitements accessibles en RCA.

Enfin, pour clôturer cette journée, une table ronde s’est déroulée à la radio nationale Ndeke Luka en présence d’experts de l’IPB et de personnels soignants pour échanger sur la lutte contre les hépatites virales en RCA et en Afrique.

Les hépatites virales

Les hépatites virales constituent un groupe de maladies infectieuses appelées hépatites A, B, C, D et E. Les virus à l’origine de chacune de ces maladies diffèrent par leur mode de transmission et leur agressivité :

  • transmission féco-orale : hépatites A et E
  • transmission parentérale (aiguilles), sanguine et/ou sexuelle : hépatites B, C et D.

Ces maladies font près de 1,4 million de décès par an, surtout dus aux virus de l’hépatite B et C, soit plus que le VIH/Sida ou le paludisme. Les hépatites B et C constituent la 7ème cause de mortalité au monde, et il est dénombré environ 10 millions de nouvelles contaminations chaque année.

Lire notre dernière publication sur les hépatites virales en République Centrafricaine