En 1939, à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, l’implantation à Bangui d’un laboratoire pour l’étude de la fièvre jaune est envisagée, le projet est mis entre parenthèses jusqu’en 1945.

Deux directeurs successifs de l’Institut Pasteur de Brazzaville, Jean Ceccaldi et Jean Demarchi, reprennent le projet avec l’intention d’ouvrir une antenne de l’Institut de Brazzaville à Bangui, pour répondre aux besoins sanitaires de la partie nord de l’ancienne Afrique Equatoriale Française (A.E.F.).

La construction de l’Institut Pasteur de Bangui est décidée dès 1945 et réalisée sur des crédits de l’Institut Pasteur de Brazzaville sous l’impulsion du Médecin Lieutenant Colonel Ceccaldi, Directeur de l’Institut Pasteur de Brazzaville, Mandataire de l’Institut Pasteur de Paris pour l’A.E.F.

1939